Nantes: Une agression au couteau et une pendaison mardi soir au CHU de Nantes

FAITS DIVERS Un patient a été poignardé, un autre s'est donné la mort...

Frédéric Brenon

— 

L'hôpital Saint-Jacques du CHU de Nantes.
L'hôpital Saint-Jacques du CHU de Nantes. — F.Brenon/20Minutes

Un homme âgé d’une trentaine d’années a été gravement blessé par plusieurs coups d’arme blanche alors qu’il était soigné à l’hôpital Saint-Jacques (CHU de Nantes) mardi soir. Le patient, hospitalisé en psychiatrie, a été poignardé à trois reprises au niveau du bras et du thorax, vers 19 h 45, rapportent les syndicats du CHU de Nantes. L’agresseur, un autre patient du service, a été maîtrisé par un infirmier puis interpellé par la police et placé en garde à vue.

Le pronostic vital de la victime, qui a été transférée aux urgences Hôtel-Dieu, ne serait pas engagé. Les circonstances de l’agression restent à déterminer. Une enquête a été ouverte. Les images vidéos de sécurité ont été transmises à la police. Une cellule d’aide psychologique a été proposée au personnel « choqué » par ce qui ressemble à une tentative de meurtre.

Suicide dans une chambre

La soirée de mardi a également été marquée par un autre fait tragique au sein de l’unité psychiatrie de l’hôpital Saint-Jacques. Un patient s’est donné la mort alors qu’il se trouvait « dans une chambre de soins intensifs », rapportent les organisations syndicales. Le personnel aurait découvert l’homme pendu avec un drap. Il n’y aurait a priori aucun lien entre les deux événements.

>> A lire aussi : Le transfert du CHU sur l'île de Nantes peut-il encore être stoppé?

Très remontés, les syndicats CGT et la CFDT ont demandé à la direction du CHU la tenue d’un comité d’hygiène et de sécurité des conditions de travail (CHSCT) extraordinaire « dans les plus brefs délais ». Ils dénoncent depuis plusieurs mois l’existence de faits de délinquance au sein de l’hôpital Saint-Jacques, en particulier un trafic de stupéfiants. Ce CHSCT se tiendra vendredi à 15h.