Nantes: Entre 2.500 et 4.000 manifestants dans les rues (et des heurts)

SOCIAL Les manifestants, issus du public ou du privé, ont protesté contre la réforme du Code du travail...

F.B. et J.U.

— 

Les manifestants dans les rues de Nantes jeudi 16 novembre 2017.
Les manifestants dans les rues de Nantes jeudi 16 novembre 2017. — J.Urbach/20Minutes

Des salariés du privé, des fonctionnaires, des étudiants… Entre 2.500 (selon la police) et 4.000 manifestants (selon les syndicats) ont défilé dans les rues du centre-ville de Nantes ce jeudi à l’appel de cinq organisations syndicales. Objectif : dénoncer la réforme du Code du travail engagée par le gouvernement et, plus globalement, la « montée du libéralisme ». Le cortège s’est réuni vers 10h place du Commerce avant de s’élancer vers 10h30 en centre-ville.

Des altercations avec la police

Peu après midi, des groupuscules ont lancé plusieurs projectiles sur les forces de l’ordre à proximité du miroir d’eau. Celles-ci ont tenté de repousser les bélligérants par du gaz lacrymogène. Un peu plus tôt, les murs de la préfecture et du conseil départemental avaient été dégradés de plusieurs tags. Un policier aurait également été blessé par un projectile. Au total, six personnes ont été interpellées, avance la police nationale.

De son côté, la CGT reproche à la police d'avoir bloqué certaines rues prévues pour le parcours syndical alors que celui-ci avait été déclaré en préfecture. Elle affirme également qu'au moins cinq syndicalistes ont été blessés par les forces de l'ordre.

Les transports collectifs perturbés

Conséquence de la manifestation : les lignes de transport en commun traversant le centre-ville ont été coupées toute la matinée ce jeudi.