Dans la rue pour dire « non » à l'aéroport

F. B. - ©2008 20 minutes

— 

« Le grondement des citoyens couvrira celui des avions », pouvait-on lire sur l'une des nombreuses pancartes brandies dans les rues de Nantes samedi après-midi. Deux à trois mille personnes ont manifesté pour réclamer l'arrêt du projet d'aéroport du Grand Ouest à Notre-Dame-des-Landes. De nombreuses associations, comme la Ligue de protection des oiseaux ou la Confédération paysanne, étaient là pour « dénoncer une réalisation inopportune qui ne respecte ni les conclusions du Grenelle de l'environnement, ni de réelles règles de démocratie ». Dans le cortège, il y avait quelques maires des communes concernées, le député Vert François de Rugy, la conseillère générale déléguée à la protection de la nature Françoise Verchère (divers gauche) et Benoît Blineau, candidat MoDem aux municipales à Nantes. Considéré comme l'un des principaux porteurs du projet, le maire de Nantes Jean-Marc Ayrault (PS) en a pris pour son grade : « Non à l'Ayrault-port », était-il écrit sur certaines banderoles. L'aéroport de Notre-Dame-des-Landes, qui doit se substituer en 2015 à l'aéroport de Nantes-Atlantique, a été déclaré d'utilité publique par le gouvernement le 10 février dernier.