Nantes: Prison ferme pour l'un des deux agresseurs des agents TAN

JUSTICE Les deux Nantais jugés mercredi avaient frappé et blessé cinq contrôleurs de la Semitan samedi...

F.B.

— 

La ligne 4 de busway à Nantes
La ligne 4 de busway à Nantes — © Fabrice ELSNER

Ils comparaissaient mercredi après-midi devant le tribunal correctionnel de Nantes. Les deux agresseurs de contrôleurs de la Semitan ont été condamnés respectivement à six mois de prison ferme et six mois de prison avec sursis. Ces deux frères âgés de 31 et 22 ans étaient poursuivis pour avoir frappé cinq agents de contrôle samedi lors de leur descente du busway (ligne 4) au niveau de la station Duchesse-Anne.

L’une des cinq victimes fait l’objet de 15 jours d’incapacité totale de travail (ITT). C’est cette agression qui avait entraîné un mouvement général de colère au sein du personnel de la TAN et la paralysie totale du réseau de transports en commun nantais mardi.

Ils ont minimisé les faits

A la barre, les deux prévenus ont tenté de minimiser les faits. Le plus âgé a affirmé qu’il avait bousculé les agents pour rattraper son fils de 6 ans qui était sorti du véhicule, version contredite par les images de vidéosurveillance. Les deux frères nantais, qui estiment s’être défendus face au groupe d’agents, réfutent également avoir proféré des menaces de mort et injures racistes, reconnaissant seulement s’être emportés verbalement dans le feu de l’action.

Déjà condamné par le passé à une peine de prison avec sursis pour des violences conjugales, le plus âgé des frères a été écroué directement. Il a été sanctionné, en plus des six mois de prison ferme, de quatre mois de sursis avec mise à l’épreuve.