Nantes: La compagnie low-cost Transavia augmente son offre de manière conséquente

AEROPORT La filiale low-cost d'Air France-KLM va ouvrir quatre lignes supplémentaires et en renforcer quatre autres...

F.B.

— 

Un appareil de la compagnie Transavia à l'aéroport de Nantes.
Un appareil de la compagnie Transavia à l'aéroport de Nantes. — VJoncheray/aéroport Nantes-Atlantique

Le low-cost a le vent en poupe à l’aéroport Nantes-Atlantique. Après la compagnie aérienne Volotea, qui a annoncé début octobre une augmentation de sièges de 18 % en 2018, c’est Transavia qui fait savoir ce mardi qu’elle augmentera son offre de manière conséquente.

Le nombre de sièges mis en vente par la compagnie filiale d’Air France-KLM va en effet progresser de 41 % au printemps. Cela se concrétisera par la création de quatre lignes vers Agadir (Maroc), Rome (Italie), Catane (Italie) et Djerba (Tunisie), chacune à raison de deux vols hebdomadaires. Rome et Djerba avaient été fermées en 2014 « faute de fréquentation suffisante ».

>> A lire aussi : Nantes: Transavia ouvre deux nouvelles lignes au départ de l'aéroport

Quatre liaisons déjà existantes sont également renforcées : Marrakech (de 5 à 7 vols par semaine), Faro (de 2 à 3 vols par semaine), Séville (de 1 à 2 vols par semaine) et Monastir (étendue à toute la saison).

« Une croissance fantastique »

« C’est une croissance fantastique pour nous. La plus forte de notre réseau. Nous sommes très fiers de nos résultats ici », commente Hervé Kozar, directeur général adjoint de Transavia. La compagnie, présente à Nantes depuis 2010, proposera au printemps un total de 17 lignes réparties dans 9 pays. Pour 2017, elle table sur le transport de 415.000 passagers (+6 % par rapport en 2016), avec un taux de remplissage d’appareil de 86 %.

>> A lire aussi : Transavia s'envole au classement des meilleures compagnies low-cost

« C’est une progression dynamique complémentaire aux autres low-cost. Un développement régulier qui nous convient bien », se réjouit François Marie, directeur de l’aéroport Nantes-Atlantique.

Cinquante-cinq salariés basés à Nantes

Pour répondre à cette croissance, Transavia annonce qu’elle va baser un troisième avion à Nantes en 2018. Douze hôtesses et stewards supplémentaires vont aussi être recrutés, ce qui portera le total à 55 personnels d’équipage employés par Transavia basés à Nantes-Atlantique.

>> A lire aussi : Air France lancera Joon, sa «petite soeur» à coûts réduits, le 1er décembre

Selon les derniers chiffres communiqués par la direction de l’aéroport, Nantes-Atlantique devrait atteindre en novembre le cap des 5 millions de passagers depuis janvier. La plateforme avait transporté un total de 4,7 millions de voyageurs en 2016.