Nantes: Le tagueur de vitrines trahi par les traces de marqueur sur sa main

FAITS DIVERS Un homme de 41 ans a été interpellé lundi soir, rue Crébillon…

J.U.

— 

Les faits se sont déroulés rue Crébillon à Nantes
Les faits se sont déroulés rue Crébillon à Nantes — JS Evrard/ SIPA

Il aurait dû prendre le temps de se laver les mains… Dimanche soir, peu avant minuit, un homme a été interpellé dans le centre-ville de Nantes pour « dégradations volontaires de biens privés », rapporte la police.

Quelques minutes auparavant, une patrouille s’était rendue dans la commerçante rue Crébillon pour des tags signalés sur les vitrines de deux magasins de prêt-à-porter et de lingerie. Sur place, les policiers ont en effet découvert une multitude d’inscriptions et de dessins sur les devantures des boutiques, tous réalisés « à l’aide d’un marqueur vert ». La même couleur que celle des traces qu’un homme, contrôlé à proximité, portait sur sa main et son bras droit…

« Prix excessifs »

L’individu, âgé de 41 ans et complètement ivre (près de 2,8g d’alcool par litre de sang), a reconnu être l’auteur de ces tags, justifiant son acte par le fait que « les prix étaient excessifs » dans ces boutiques. Le marqueur a été retrouvé sur lui. L’homme fera l’objet d’une ordonnance pénale, c’est-à-dire une procédure de jugement simplifiée.