Nantes: Les urgences du CHU restent perturbées après la découverte de punaises de lit

SANTE L’accueil des patients s’effectuera sous des tentes encore ce week-end…

Frédéric Brenon

— 

Des tentes provisoires installées devant l'accueil des urgences du CHU de Nantes.
Des tentes provisoires installées devant l'accueil des urgences du CHU de Nantes. — F.Brenon/20Minutes
  • Un traitement « massif » contre les punaises de lit a été effectué en début de semaine.
  • La propagation aux autres services semble avoir été évitée.

L’accueil des urgences restera perturbé jusqu’en « début de semaine prochaine » à la suite de la découverte de punaises de lit dans au moins deux chambres du service adultes, a annoncé le CHU de Nantes. Plusieurs grandes tentes ont été dressées devant l’entrée du bâtiment. Les patients y sont reçus et orientés vers les services compétents. Mais les urgences « restent ouvertes », insiste bien l’établissement.

Une partie des locaux habituels sont fermés depuis le début de semaine en raison d’un « traitement massif » par fumigation. Du matériel a été provisoirement stocké dans des camions frigorifiques afin de tuer par le froid toute punaise éventuellement présente. Les patients et professionnels font également l’objet de « mesures préventives » : port de tenue à usage unique, surchaussures, douches à la sortie, placements des vêtements dans un sac plastique hermétique…

« Aucun autre foyer n’a été identifié »

« Les experts consultés confirment que les mesures préventives permettent de prévenir toute propagation. Aucun autre foyer n’a été identifié », se félicite le CHU. « La propagation aux autres services, c’était la grande crainte. Heureusement, le traitement et les mesures de vigilance semblent efficaces », confirme Vincent Mével, délégué CFDT au CHU. Un nouveau traitement de contrôle sera effectué sous dix jours.

>> A lire aussi : Deux cents logements évacués à cause des punaises de lits à Nantes

Ces punaises de lit ne présentent pas de risque infectieux et ne sont pas dangereuses pour l’homme. Elles sont seulement désagréables en raison des piqûres pouvant provoquer des démangeaisons. Elles craignent la lumière mais ont la capacité de se multiplier rapidement.

« Moins de patients » depuis le début de la semaine

Les urgences du CHU accueillent en moyenne un peu plus de 200 patients par jour. « On constate moins de patients depuis que la présence de punaises est connue. Ça facilite les choses en termes d’organisation », relate la CFDT. Un pic de fréquentation est généralement observé le week-end.

Il est recommandé aux patients de s’orienter vers leur médecin traitant ou de contacter le 15 avant de se rendre aux urgences.