Le HBC Nantes avance dans l'ombre du PSG

HANDBALL Les handballeurs nantais se rendent à Massy ce mercredi (20h30) pour ouvrir un nouveau chapitre... 

Ch.G.

— 

Nantes, le 20/09/2010, Thierry ANTI entraineur du HBC Nantes lors d une conference de presse
Nantes, le 20/09/2010, Thierry ANTI entraineur du HBC Nantes lors d une conference de presse — © Fabrice ELSNER
  • Le HBC Nantes a terminé deuixème la saison dernière, à trois longueurs du PSG.
  • Après son déplacement à Massy, Nantes passera en mode européen avec la Ligue des champions, dimanche.

Il faut remonter à la saison 2010-2011 pour voir le HBC Nantes trébucher dès la première journée de championnat. Mais depuis ce revers à Saint-Cyr le 10 septembre 2010 (32-29), les protégés de Thierry Anti ont toujours su démarrer leur saison par une moisson fructueuse. Très fructueuse même, puisqu’ils ont remporté quatre de leurs six dernières entames (pour deux nuls) ! Même le Paris Saint-Germain (dont la dernière défaite en ouverture remonte au 9 septembre 2011) ne peut se targuer de présenter une si belle série en cours…

Bien sûr, entre temps, le PSG a changé d’envergure et, sauf accident industriel, devrait escalader le sommet de l’élite rapidement pour s’y installer jusqu’au printemps. Sauf que dans son rétroviseur, les Nantais, justement, ont montré qu’ils pouvaient lui faire un peu d’ombre à défaut de rivaliser complètement.

Avec Lazarov, bourreau des gardiens 

Le ton a même été donné en finale du trophée des champions le 2 septembre à Rouen, que le H s’est offert aux dépens des Parisiens d’une manière tellement surréaliste (32-26) que cela suffit à brouiller (un peu) les cartes. Sans compter que l’effectif nantais s’est doté cet été d’un nouvel atout de classe mondiale avec l’arrivée de Kiril Lazarov. A 37 ans, le Macédonien a encore de la ressource, comme il l’a d’ailleurs prouvé à Rouen au début du mois (4 buts en finale du trophée des champions).

Et le bras gauche le plus expéditif dans l’histoire de la Ligue des champions (près de 1.200 buts marqués dans l’épreuve !) devrait encore maltraiter bien des défenses cette saison, à commencer par celle de Massy. C’est en effet sur le parquet du promu que le deuxième de l’exercice 2016-2017 et vainqueur de la dernière Coupe de France se présente ce mercredi soir pour tenter de confirmer ses bonnes dispositions de début de championnat. Et sitôt rentré d’Ile-de-France il faudra, déjà, préparer la réception des Hongrois de Szeged dimanche, en match de poule de Ligue des champions…