Loire-Atlantique: Il y a désormais autant de Pacs que de mariages

COUPLE En 2015, 4.700 pactes civils de solidarité ont été conclus dans le département, contre 4.800 mariages, révèle l'Insee...

Julie Urbach

— 

Lille, le 25 novembre 2012. Illustration sur le mariage pour tous au salon du mariage et du PACS a Lille Grand Palais.
Lille, le 25 novembre 2012. Illustration sur le mariage pour tous au salon du mariage et du PACS a Lille Grand Palais. — M.LIBERT/20 MINUTES
  • Une récente note de l'Insee s'intéresse à l'engagement des couples des Pays de la Loire.
  • Dans la région, le Pacs est en hausse et le nombre de mariages a chuté de 22% depuis les années 2000.

« Ils se marièrent et eurent beaucoup d’enfants ». Voilà comment se terminent la plupart des contes de fées. Dans les Pays de la Loire, l’institut de statistiques Insee dépeint une situation un peu moins romantique : dans une note publiée en septembre 2017, il révèle que le Pacs a désormais quasiment rattrapé le nombre de mariages en Loire-Atlantique. En 2015, 4.700 pactes civils de solidarité y ont été conclus, contre 4.800 mariages. Une tendance qui ne fait que progresser ces dix dernières années, alors que le Pacs représente 44 % des unions au niveau national.

Eviter le cérémonial

Si la démarche attire, c’est d’abord qu’elle est très rapide et facile. « On s’est décidés en mai, et en juin on était pacsés, raconte Alexandre, 31 ans, en couple avec Delphine, tous deux motivés par un achat immobilier. C’est un petit engagement mais en fait c’est très administratif et ça ne prend que 10 minutes ! On l’a fait pour le côté pratique. »

>> A lire aussi : Ils ont préféré le Pacs au mariage, «une officialisation sans les chichis»

Vincent Chauveau, notaire installé à Nantes, a rencontré beaucoup de cas similaires : « Certains couples se refusent au mariage pour éviter le cérémonial, observe-t-il. Il y a aussi souvent une question financière : ils viennent me voir pour acheter un bien immobilier, et n’ont plus le budget pour organiser une grande fête. » Le notaire rappelle cependant qu’ il y a des différences de protection en matière de décès ou d’héritage. « Je recommande aux couples de se marier, indique Me Vincent Chauveau. L’assiette des droits est beaucoup plus importante. »

Des mariés de plus en plus âgés

Il n’empêche, dans les Pays de la Loire (comme en France), le nombre de mariages a carrément chuté : - 22 % depuis les années 2000. Et ceux qui franchissent le pas sont de plus en plus âgés : 36,9 ans en moyenne pour les hommes et 34,7 ans pour les femmes. « Plusieurs facteurs participent à cette évolution, comme l’allongement des études, les remariages » et bien sûr… le développement du Pacs, note l’Insee.

Le mariage pour tous n’a pas redressé la barre de ces statistiques en berne. Dans la région, 500 mariages unissant des conjoints de même sexe ont été célébrés en 2015, soit à peine 4 % des mariages. Les couples homosexuels ne sont à l’origine que de 3 % des Pacs prononcés.

Un divorce pour deux mariages

Dans les Pays de la Loire, en 2015, 6.200 divorces ont été prononcés. Ces couples étaient en moyenne mariés depuis 15 ans.