Nantes: Que vaut le nouveau City tour, qui a remplacé le grand bus touristique rose?

LOISIRS Depuis trois mois, un minibus cabriolet propose une visite de la Cité des ducs...

Julie Urbach
— 
Le City tour de Nantes
Le City tour de Nantes — J. Urbach/ 20 Minutes
  • Quelque 5.000 personnes sont déjà montées à bord du City tour de Nantes.
  • Le nouveau service, disponible presque toute l'année, propose un circuit d'1h15 composé de 22 étapes.

Vous l’avez sûrement vu passer cet été, dans les rues du centre-ville de Nantes. Depuis le 25 mai dernier, il est de nouveau possible pour les touristes et habitants de la ville d’embarquer à bord d’un bus et visiter les lieux incontournables de la Cité des ducs. Un véhicule noir a en effet remplacé le Nantes tour, le grand bus rose, à l’arrêt depuis plusieurs années.

C’est quoi le principe ?

Quatre fois par jour pendant l’été (puis toute l’année, à des fréquences plus réduites), le City tour de Nantes propose une visite de la ville en 1h15 (22 étapes, en hypercentre mais pas seulement). Un audioguide (disponible en cinq langues) est fourni à bord. Départ et arrivée se font non loin de la cathédrale Saint-Pierre. Le prix du billet est de 12 euros par personne (réduit pour les enfants). Plus cher, mais aussi plus long que le petit train, qui a encore fait le plein cet été.

Quelles différences avec l’ancienne formule ?

D’abord, la forme. Fini le gros bus à impériale, place au « minibus cabriolet », qui compte 28 sièges. « On a voulu marquer la différence avec un côté plus convivial, détaille Jean-Noël Cordier, le directeur de la société Mon Chauffeur, qui travaille en lien avec Le Voyage à Nantes. Avec ce véhicule, on circule plus facilement et on peut se faufiler dans de nouveaux coins, comme la butte Sainte-Anne ou les rives de l’Erdre. » Cerise sur le gâteau, un toit panoramique se rabat en cas de pluie.

Autre différence, le bus fait des pauses mais il n’est pas possible de descendre. « C’est un peu dommage mais il y a le temps de prendre des photos, juge, mardi, un visiteur. Cela permet de revenir à pieds sur les lieux qu’on a le plus aimés".

Le City tour de Nantes
Le City tour de Nantes - J. Urbach/ 20 Minutes

Est-ce que ça marche ?

En trois mois, quelque 5.000 personnes auraient déjà payé pour cette balade à bord. Et le bus a même affiché complet pendant les premières semaines d’août. « C’est au-dessus de nos prévisions, se félicite Jean-Noël Cordier. On a un tiers de touristes étrangers, avec l’anglais et l’espagnol parmi les langues les plus demandées. Mais on est aussi très surpris de recevoir un bon nombre de Nantais, qui emmènent leur famille par exemple. »

Qu’en pensent les clients ?

Depuis le lancement, l’itinéraire a été affiné et la vitesse a été réduite. D’autres améliorations, comme l’ajout d’un écran diffusant le circuit et des images d’archives de la ville sont en réflexion. Mais à la descente du bus, ce mardi, l’enthousiasme semble déjà au rendez-vous. « Le véhicule est confortable et il n’y a pas trop de commentaires, juge Paule, venue de région parisienne. On est à la bonne hauteur pour avoir un bel aperçu de la ville ! »

Le City tour de Nantes
Le City tour de Nantes - J. Urbach/ 20 Minutes

Pour diversifier la clientèle et remplir le bus une fois l’été passé, le City tour devrait lancer des tarifs réduits pour les nouveaux étudiants nantais. Il est aussi possible pour les entreprises de privatiser le véhicule et y inviter leurs salariés ou clients. De nouveaux circuits, dont l’un dans le vignoble, sont en cours d’élaboration.