Loire-Atlantique: Poursuivi pour avoir téléphoné 68 fois à la gendarmerie en une nuit

FAITS DIVERS Le quadragénaire n'en était pas à son coup d'essai...

F.B.

— 

Voiture de gendarmerie. Gendarmes. (Illustration)
Voiture de gendarmerie. Gendarmes. (Illustration) — Alexandre GELEBART/20MINUTES

Trop c'est trop. Un homme de 46 ans s'est illustré dans la nuit de mercredi à jeudi en ayant passé pas moins de 68 appels à destination du centre opérationnel de la gendarmerie via le numéro 17, déplore la gendarmerie de Loire-Atlantique.

Au cours de la nuit, une patrouille s'est rendue au domicile de l’intéressé qui ne répondait pas. Au matin, une nouvelle patrouille se rend sur les lieux, près de Pontchâteau, et est accueillie par le quadragénaire qui reconnaît les faits. Il n'y avait, en fait, aucune situation d'urgence. 

Poursuivi pour ses abus

L'homme s’est vu notifier une comparution au tribunal, sur reconnaissance préalable de culpabilité (CRPC), pour décembre prochain.

A noter qu’il n’en était pas à son coup d’essai puisque, entre le 23 mai et le 6 juin, les gendarmes avaient déjà recensé à son encontre 194 appels non justifiés.

«Nous vous rappelons que le 17 est un numéro d’urgence. En abuser nuit gravement à ceux qui en ont vraiment besoin puisqu’il retarde le secours d’une personne en détresse», insiste la gendarmerie de Loire-Atlantique..