Nantes: Polémique autour de la construction d'un bâtiment pour Uniqlo

URBANISME Le chantier se situe square Fleuriot, à deux pas de la place du Commerce...

Frédéric Brenon

— 

Le bâtiment qui doit être érigé square Fleuriot.
Le bâtiment qui doit être érigé square Fleuriot. — agence Plattform
  • Un bâtiment tout en verre doit être livré en 2019 à l'emplacement du square Fleuriot, près de la place du Commerce.
  • Une association, des citoyens et les élus d'opposition critiquent le projet, en particulier la destruction des arbres.

Vous l’avez peut-être remarqué, des palissades entourent depuis quelques semaines la fontaine et les magnolias du square Fleuriot de Langle. Cette petite place, située face à la ligne 1 de tram, à quelques mètres seulement de la place du Commerce, doit en effet accueillir un bâtiment neuf abritant un magasin et des logements.

Tout en verre, l’immeuble s’étendra sur 1.132 m2 au sol et trois étages en hauteur. C’est la très populaire enseigne de prêt-à-porter japonaise Uniqlo qui devrait s’y installer à partir du printemps 2019.

Le bâtiment devant être érigé à l'emplacement du square Fleuriot à Nantes.
Le bâtiment devant être érigé à l'emplacement du square Fleuriot à Nantes. - agence Plattform

Soutenue par les fans de la marque, la ville de Nantes y voit l’opportunité de renforcer l’attractivité commerciale de l’hypercentre tout en requalifiant un espace relativement peu fréquenté. Elle rappelle également que le chantier s’inscrit plus largement dans le projet de valorisation de la place du Commerce et de ses abords.

Contre la disparition des magnolias

Mais tout le monde n’est pas aussi positif. Loin de là. Outre les nombreuses critiques fleurissant sur les réseaux sociaux concernant l’architecture du projet, l’association Forum Nantes Patrimoines s’émeut de la disparition du square et des magnolias, arbre emblématique de la ville. Une demi-douzaine d’entre eux ont en effet déjà été coupés.

Des palissades à l'emplacement du square Fleuriot voué à la destruction à Nantes.
Des palissades à l'emplacement du square Fleuriot voué à la destruction à Nantes. - F.Brenon/20Minutes

Les élus d’opposition de la droite et du centre sont du même avis. « Partout à Nantes les maisons qui font l’identité de nos quartiers sont remplacées par des immeubles. Saupoudrer quelques bouts d’espaces verts au milieu du béton, voilà l’ambition de la 6e ville de France. » Ils critiquent également une concertation et un calendrier jugés trop hâtifs.

L’Etat pas convaincu à 100 %

Dans la même veine, une pétition citoyenne lancée sur Internet il y a deux mois réclame l’abandon du projet commercial, préférant le réaménagement d’une « place avec plus de verdure ». Elle a, pour l’heure, recueilli un millier de signatures. « On veut des arbres et non du béton », insistent les signataires dans leurs commentaires.

Enfin, selon Ouest-France, l’architecte des Bâtiments en France, dont l’approbation est nécessaire pour tout chantier situé au sein du secteur sauvegardé (grosso modo le centre-ville historique), a demandé le 1er août à la mairie de Nantes et au promoteur Isseo de modifier légèrement le projet avant de couper les autres arbres et de lancer les fouilles archéologiques.