Nantes: Il tue sa femme pour un «œuf au plat» puis se rend à la police

FAITS DIVERS Le crime est survenu dans la cuisine du domicile conjugal...

F.B.

— 

Le drame s'est produit quartier Chantenay à Nantes.
Le drame s'est produit quartier Chantenay à Nantes. — Google maps

Le corps sans vie d’une femme âgée de 36 ans a été retrouvé dimanche après-midi dans la cuisine de son domicile, un pavillon du quartier Chantenay à Nantes. C’est la sœur de la victime qui a fait la macabre découverte après s’être inquiétée de ne plus avoir de nouvelles.

Quelques minutes auparavant, le conjoint de la victime s’était présenté au commissariat de police, accompagné de ses parents, afin d’avouer avoir tué sa compagne la veille, indique le parquet de Nantes.

Des coups de robinet sur la tête

Cet homme, âgé de 35 ans, a expliqué l’avoir violemment frappée à la tête à l’aide d’un robinet neuf, non monté. Il dit être passé à l’acte après un différend concernant la « cuisson d’œufs au plat ». Un mobile pour le moins futile synonyme « d’inquiétude sur l’état psychologique » du suspect, observe le parquet.

Placé en garde à vue, le conjoint, qui se montre coopératif avec les enquêteurs, a des antécédents psychiatriques. Il fera l’objet d’une ouverture d’information judiciaire mardi. La préméditation ne devrait pas être retenue.

Une autopsie a été pratiquée lundi matin afin de déterminer les causes exactes de la mort.