Mouton égorgé dans un parc nantais: Une plainte déposée

FAITS DIVERS Un méchoui se préparait le 7 août sur l'île de Nantes...

F.B.

— 

Illustration: Un mouton.
Illustration: Un mouton. — SUPERSTOCK/SUPERSTOCK/SIPA

Quatre personnes avaient été interpellées lundi 7 août sur la pointe est de l’île de Nantes après la découverte d’un mouton mort, égorgé. Repéré par des promeneurs peu avant 20h, l’animal, qui venait d’être saigné, était pendu par les pieds, au sein du parc du Crapa de Beaulieu, en bord de Loire, en prévision d’un méchoui.

Un peu plus d'une semaine plus tard, l’association One Voice, dont la mission est de défendre le bien-être animal, annonce qu’elle dépose plainte suite à cette affaire.

En Loire-Atlantique, One voice s’est déjà distinguée pour ses manifestations répétées contre le delphinarium de Planète sauvage à Port-Saint-Père.

Une quinzaine de convives

Ce 7 aoput, lorsque la police municipale est arrivée sur lieux, une quinzaine de personnes était tranquillement installée à proximité. Des tables, des chaises et du matériel de cuisine étaient sortis, un barbecue, dont le mouton aurait été le met principal, étant visiblement en préparation.

Les quatre convives interpellés ont été relâchés rapidement après avoir été interrogés au commissariat. Le repas festif n’a pu reprendre, la bête ayant été décrochée par les policiers.