Nantes: L'élève de l'auto-école était drogué, son moniteur le dépose à la gendarmerie

FAITS DIVERS Il prenait le volant après avoir fumé du cannabis et peu dormi...

F.B.

— 

Une auto-école, le 6 février 2015
Une auto-école, le 6 février 2015 — Baleydier/SIPA

Elle trouvait son comportement pour le moins étrange. Le 19 juillet, vers 8h30, une monitrice d’auto-école récupère à Nantes un jeune homme de 20 ans pour effectuer sa 17e heure de conduite. Mais la leçon ne se passe pas comme prévu, raconte la gendarmerie de Loire-Atlantique.

L’intéressé ne s’arrête pas à un stop, refuse la priorité à deux piétons, se positionne mal dans les ronds point et fini par emprunter un sens interdit. Les rappels et directives de la monitrice n’ont pas de prise sur lui. Serait-il sous l’emprise d’alcool ou de drogues dès le début de journée ?

Arrêt chez les gendarmes

La monitrice décide d’en avoir le cœur net : elle prévient la gendarmerie de Couëron, puis arrête le véhicule devant la brigade quelques instants plus tard. L’apprenti conducteur est alors contraint de se soumettre à des dépistages d’alcool et de stupéfiants. Le dernier se révélera positif.

Interrogé, l’étudiant reconnaît avoir consommé du cannabis au cours de la nuit écoulée et avoir peu dormi avant sa leçon de conduite. Entendu de nouveau sur les faits, ce jeune Nantais expliqua plus tard s’adonner à la consommation régulière de produits stupéfiants.

Il sera convoqué devant le tribunal correctionnel de Nantes le 9 novembre 2017 dans le cadre d’une ordonnance pénale.