Un lion ou un puma dans l'Ouest? Plus de recherches ce lundi, les autorités sceptiques

FACT CHECKING ANIMAL Cette histoire de lion qui se baladerait dans l'Ouest de la France ressemble beaucoup à un gigantesque emballement médiatique...

Jean Saint-Marc

— 

Lion qui baîlle
Lion qui baîlle — Pixabay
  • Les recherches sont interrompues après plusieurs témoignages évoquant la présence d'un fauve dans l'ouest de la France.
  • Des témoignages qui laissent les autorités pour le moins sceptiques...

C’est l’histoire d’une chasse au lion qui se termine en chasse au dahu. Oui oui, cet animal imaginaire que vous avez peut-être traqué en colonie de vacances ou en classe verte. Imaginaire, donc, comme le lion/puma en goguette en Mayenne et dans la Manche. C’est en tout cas, ce lundi, l’hypothèse privilégiée par les autorités.

« Peu probable qu’il s’agisse d’un fauve »

« Il n’y a aucune recherche d’organisée. Il n’y a pas d’affaire de lion en Mayenne, ni de puma d’ailleurs », explique-t-on à la préfecture de Laval. Une source d’ailleurs un peu énervée par des informations assurant que ce n’était plus un lion qui était recherché… mais un puma, ce que les autorités démentent en bloc.

Comme 20 Minutes vous l’expliquait dès lundi dernier, ce lion n’a sans doute jamais existé. Les témoignages (le premier date du jeudi 20 juillet) n’ont jamais été corroborés par la moindre preuve : trace, cadavre d’animal mangé, déjections… Et les recherches entreprises dans le département après certains de ces témoignages n’ont rien donné.

Même résultat dans le département de la Manche, où le préfet a tout de même lancé un appel à la vigilance ce vendredi, après un témoignage. D’autres témoins ont dit avoir vu un fauve dans le département au cours du week-end. Mais là non plus, pas la moindre preuve : « Il est peu probable qu’il s’agisse d’un fauve », indique-t-on maintenant à la préfecture de Saint-Lô.

Signalement à vérifier

« Les gendarmes vont aller vérifier le dernier signalement, essayer de trouver des traces sur place par exemple », précise cette même source. Qui espère que le buzz, mondial (ou presque), retombera ensuite rapidement…