Nantes: L'enfant qui avait été interpellé trois fois en trois jours a encore frappé

FAITS DIVERS Un garçon de 11 ans et deux de ses complices, à peine plus âgés, donnent du fil à retordre aux policiers nantais ces derniers jours…

Julie Urbach

— 

NANTES, le commissariat WALDECK ROUSSEAU
NANTES, le commissariat WALDECK ROUSSEAU — Fabrice Elsner/20MINUTES
  • Après des violences sur des policiers, le cambriolage d’un pavillon, puis un vol par effraction, le garçon a de nouveau été interpellé ce jeudi matin, avec deux complices
  • Les enquêteurs de la brigade des cambriolages estiment que le groupe peut être mêlé à d’autres affaires très récentes

On dirait qu’il n’a pas fini de faire parler de lui… Lundi, la police rapportait l’histoire de cet enfant de 11 ans, interpellé trois fois en à peine trois jours à Nantes. Le garçon, mineur isolé, avait successivement été arrêté, parfois avec des complices, pour violences sur des policiers, cambriolage d’un pavillon, puis vol par effraction dans un magasin. A chaque fois, il avait été libéré.

Mais ce jeudi, les policiers ont de nouveau croisé sa route, apprend-on cet après-midi. Selon la police, il est cette fois mêlé au cambriolage d’une pharmacie, place Royale à Nantes. Vers 5h15, il a été interpellé avec deux autres jeunes de 12 et 13 ans dans la boutique, dont les tiroirs-caisses avaient été vidés. Il portait en plus sur lui plusieurs chaînes, bagues, et une montre…

Vol de bijoux

Les enquêteurs de la brigade des cambriolages ont en fait imputé au petit groupe d’autres faits (au moins cinq), tous commis depuis le début de la semaine, et notamment un vol de bijoux lors du cambriolage d’une villa, mercredi, dont le préjudice est estimé à 25.000 euros. La veille, ils sont soupçonnés d’avoir dérobé une carte bancaire, un ordinateur portable, un appareil photo, une enceinte et une carte mémoire dans un autre pavillon, boulevard des Poilus.

Toujours selon la police, les deux complices de 12 et 13 ans étaient connus de la justice pour le vol du sac à main d’une vieille dame à l’arraché. La scène s’est déroulée pas plus tard que vendredi dernier, là encore après un cambriolage…

L’enquête est toujours en cours, après que les trois garçons ont refusé « le parcours médical » en vue de la vérification de leur âge.