Nantes: De la poussière d'amiante dans la tour Bretagne, 280 fonctionnaires relogés

ENVIRONNEMENT Des cartons ont été distribués ce mercredi pour commencer à déménager…

Julie Urbach et Clément Carpentier

— 

A Nantes le 17 fevrier 2015- La Tour Bretagne a Nantes
A Nantes le 17 fevrier 2015- La Tour Bretagne a Nantes — Julie Urbach / 20 Minutes
  • Des traces ont été retrouvées lors de travaux en février dernier
  • Des dizaines d’agents font actuellement leurs cartons
  • D’autres ont décidé de ne pas bouger pour l’instant

Elles ne veulent prendre aucun risque. Et on peut les comprendre étant donné la situation. Près de 300 personnes vont quitter la tour Bretagne à cause de la présence de poussière d’amiante dans l’immeuble, indique France Bleu Loire Océan.

Des prélèvements sont en cours dans la tour Bretagne
Des prélèvements sont en cours dans la tour Bretagne - C.Carpentier

>> A lire aussi : Amiante: L'hôpital de Pontarlier jugé pour avoir exposé ses salariés

Certains ont peur pour leur santé

Le matériau a été découvert, en février, par des ouvriers lors d’une opération de maintenance au niveau des volets de désenfumage reliés à des gaines d’extraction qui protègent du feu en cas d’incendie. Si l’amiante est confiné, il n’est pas dangereux. Mais, il devient toxique s’il se dégrade. D’ailleurs, il est cancérigène est interdit depuis 1997.

Face à cette situation, une vingtaine de fonctionnaires de la Direccte (Direction des entreprises, de la concurrence, de la consommation, du travail et de l’emploi) ont exercé leur droit de retrait ces derniers jours. Ils craignent pour leur santé. Ce mardi, la direction de l’inspection du travail a décidé de reloger le plus rapidement possible ses 90 agents jusqu’à la fin des travaux de désamiantage (fin 2018).

>> A lire aussi : Amiante: 150 cheminots attaquent la SNCF au titre du «préjudice d'anxiété»

D’autres préfèrent temporiser pour l’instant

Le ministère des Finances a pris la même décision. Selon nos informations, les 190 agents vont déménager au SRE (service des retraites) au 10 boulevard Gaston-Doumergue sur l’île de Nantes. Cela devrait arriver vite puisque des cartons ont été distribués, ce mercredi, aux agents.

Des prélèvements sont en cours dans la tour Bretagne
Des prélèvements sont en cours dans la tour Bretagne - C.Carpentier

Mais tous les occupants n’ont pas décidé de quitter la Tour de Bretagne. Au travers un communiqué, le Centre de Communication de l’Ouest (CCO) « tient à corriger les approximations parues dans la presse au sujet des traces d’amiantes détectées dans la Tour Bretagne. » Le CCO a « obtenu l’assurance, sur la foi d’analyses, que ses activités pouvaient se poursuivre dans des conditions normales pour les salariés et les visiteurs. »

>> A lire aussi : Scandale de l’amiante: Manifestation à Dunkerque pour mettre «fin à l’impunité»