Nantes: On sait à quoi ressemblera le nouveau musée Dobrée, qui rouvrira (enfin) en 2021

CULTURE Fermé depuis 2011, l’établissement fait l’objet d’un nouveau projet de modernisation, voté lundi par le conseil départemental…

Julie Urbach

— 

Les jardins du nouveau musée Dobrée
Les jardins du nouveau musée Dobrée — Atelier Novembre © image : bildstudio.net
  • Le musée Dobrée est fermé depuis six ans pour des travaux qui n’ont jamais démarré
  • La faute à un projet de modernisation retoqué à deux reprises par la justice
  • Mais ce mardi, un nouveau projet a été présenté par le conseil départemental, propriétaire du site

OK, il faudra encore patienter un peu. Mais la réouverture du musée Dobrée, à Nantes, semble (enfin) sur les rails. Lundi, le conseil départemental de Loire-Atlantique, propriétaire du site, a en effet donné son feu vert à un nouveau projet de modernisation des lieux et retenu l’équipe de maîtrise d’œuvre. Et il ose même avancer une date de réouverture : ce sera à la fin de l’année 2021.

L’horizon s’éclaircit donc pour ce musée archéologique, riche de 135.000 œuvres couvrant 500.000 ans et les cinq continents, qui affichait portes closes depuis 2011. Fermé alors pour entreprendre un chantier d’extension et de rénovation d’envergure, le site était resté en l’état après que le projet a été retoqué à deux reprises par la justice. Une association, qui jugeait la surface de construction trop étendue, avait obtenu gain de cause.

Le musée archéologique Dobrée est fermé au public depuis 2011.
Le musée archéologique Dobrée est fermé au public depuis 2011. - F. Brenon / 20 Minutes

Les trois bâtiments conservés

Mais cette fois, « tout a été fait pour que le rendez-vous soit réussi », assure le président du département (PS) Philippe Grosvalet. En plus de la réhabilitation des bâtiments, l’ensemble du site sera reconfiguré. « Nous allons créer de nouveaux cheminements pour mettre en valeur le musée et constituer un ensemble cohérent et convivial, pour les visiteurs et les gens du quartier », indique Jacques Pajot, architecte de l’Atelier Novembre.

L'intérieur du bâtiment Voltaire, du nouveau musée Dobrée
L'intérieur du bâtiment Voltaire, du nouveau musée Dobrée - Atelier Novembre © image : bildstudio.net

Concrètement, les trois bâtiments actuels du musée seront conservés et auront chacun leur fonction : le bâtiment Voltaire (le plus moderne) sera mis en valeur et comportera l’accueil principal du public, mais aussi la boutique, des salles pédagogiques, ou le restaurant, tandis que le palais Dobrée sera dédié aux collections permanentes. Le manoir de la Touche, lui, abritera les expositions temporaires. Une extension moderne, métallique et vitrée, lui sera accolée pour installer un ascenseur et des escaliers.

Le parvis principal du nouveau musée Dobrée
Le parvis principal du nouveau musée Dobrée - Atelier Novembre © image : bildstudio.net

A l’extérieur, les changements s’annoncent importants. Un parvis minéral sera créé devant le bâtiment d’accueil, et une rampe inclinée en partira pour mener les passants vers un deuxième espace, le jardin du musée. Une troisième parcelle fera office de square du quartier, proposant des espaces détente et des jeux. Il sera imaginé avec les habitants du quartier.

Un projet où « la sobriété est de mise »

Selon les prévisions du département, le chantier pourrait commencer à l’automne 2019 pour une livraison en 2021. Mais en attendant les prochaines étapes (et notamment le dépôt du permis de construire), les élus vont devoir mener une opération séduction auprès des associations et des riverains, attachés pour certains à la tranquillité du quartier. Ils espèrent convaincre sur « la sobriété » qui est cette fois « de mise » dans ce projet.

Car comparé au précédent, il n’y a plus de volonté d’extension en sous-sol, « de l’espace ayant été dégagé en externalisant les réserves ». L’enveloppe financière a aussi été divisée par deux, passant de 47 millions d’euros à 25 millions, dont 15 pour les travaux.