Nantes : Mojito, Piña Colada… Il invente des cocktails express à base de granité

INVENTION Hadrien Durieux, un Nantais, vient de créer un nouveau type de boisson…

Clément Carpentier

— 

Les trois cocktails confectionnés par Hadrien.
Les trois cocktails confectionnés par Hadrien. — Cocktails d'Hadrien

À vos sachets ! Un Nantais vient de lancer un nouveau concept pour profiter d’un cocktail en seulement quelques secondes. Et pour ça, il a créé des préparations toutes faites de mojito et piña colada.

>> A lire aussi : VIDEO. Marseille: Ils jouent du shaker pour préparer les meilleurs cocktails

Le granité préparé, une solution ?

Cette idée, qui pourrait révolutionner les apéros, Hadrien Durieux l’a eu à des milliers de kilomètres de la France. Au Cap, en Afrique du Sud. Un jour, cet ancien élève de l’école de commerce Kedge de 25 ans se rend à un festival et réclame au bar un mojito. La suite, c’est lui qui l’explique : « Le barman me répond qu’il ne peut pas me servir car il n’a pas de menthe, de glace pilée et que de toute manière, cela prend trop de temps. J’ai donc réfléchi à une solution notamment avec le granité. »

Hadrien Durieux, le créateur des cocktails.
Hadrien Durieux, le créateur des cocktails. - Cocktails d'Hadrien

En novembre 2015, il embauche un ingénieur en agroalimentaire pour confectionner trois boissons : Mojito, Mojito fraise et Piña Colada. Après des tests concluants, il décide de rentrer en mars 2016 car il « a toujours rêvé de monter sa propre entreprise en France » mais il va mettre un an à lancer sa production car si « j’avais les recettes, je ne trouvais pas de machines pour les produire. » En effet, son gratiné doit être produit à -18 degrés et non à -8 comme les classiques que l’on trouve chez les glaciers.

>> A lire aussi : VIDEO. Marseille: Ils jouent du shaker pour préparer les meilleurs cocktails

Rapide, efficace et frais

Mais, sa patience finit par être récompensée, le 1er avril. Ses sachets de granité débarquent chez Super U. Le très gros avantage de ces cocktails, c’est la rapidité pour les faire. En effet, il suffit de sortir le sachet du congélateur, de le passer 30 secondes sous l’eau chaude et de verser la dose dans un verre. Là, il reste à ajouter de l’eau (cocktail sans alcool) ou du rhum pour obtenir un vrai Mojito ou une Piña Colada.

La fabrication des cocktails express.
La fabrication des cocktails express. - Capture écran

Alors qu’il multiplie les démonstrations à bord de son triporteur à Nantes, Hadrien Durieux commercialise ses produits dans plusieurs grandes enseignes (Cora, Leclerc, Carrefour, etc.) en Loire-Atlantique, Vendée ou encore en région parisienne. « On trouve les sachets au rayon surgelé ou alcool (dans un congélateur). Une dose (20 centilitres) coûte 2.49 euros et permet de servir deux verres. », indique-t-il.

>> A lire aussi : VIDEO. Les meilleurs cocktails de l’été 2016 (6/6) : Le Suze Spritz

L’aventure ne fait que commencer

S’il vise la grande distribution, son objectif est aussi de séduire les professionnels (restauration, événementiel, camping, fête d’entreprise…). D’ailleurs, le jeune homme prévoit la conception de trois nouveaux cocktails pour l’automne : Caïpirinha, Margarita et Punch Coco. Hadrien Durieux va aussi créer des sachets de 70 centilitres (cela représente cinq ou six verres).

« Les gens veulent de plus grandes doses car souvent lors d’un apéro, ils ne peuvent pas servir tout le monde. Ils font simplement des dégustations. », ajoute le Nantais. Sa start-up semble, en tout cas, sur le bon chemin. Il va embaucher trois personnes à la rentrée pour répondre aux besoins. Et c’est vrai qu’avec les chaleurs des dernières semaines, un bon cocktail frais ne fait jamais de mal !