FC Nantes: Mais pourquoi la conférence de presse de Ranieri a-t-elle été aussi courte?

FOOTBALL A peine 18 minutes montre en main...

David Phelippeau

— 

Claudio Ranieri.
Claudio Ranieri. — DAMIEN MEYER / AFP
  • Le nouvel entraîneur du FCN Claudio Ranierio a été présenté ce lundi après-midi
  • Le technicien italien a esquivé beaucoup de sujets

Claudio Ranieri est arrivé à 14h05 dans la salle de presse. Une petite vingtaine de minutes plus tard, l’entraîneur italien avait déjà tourné les talons, suivi par une horde de photographes. Entre 14h05 et 14h26, la communication a été parfaitement maîtrisée. La langue de bois aussi. « C’est son choix [de parler aussi peu], a-t-on expliqué en interne aux médias interrogatifs. Il n’est arrivé qu’hier soir [dimanche soir] à Nantes… » Et n’était manifestement pas disposé à répondre aussi tôt à des questions précises comme le recrutement, l’effectif actuel, les objectifs… C’est sans doute pour cette raison que le président Kita a rebondi à plusieurs reprises sur les propos de Claudio Ranieri (qui a eu le courage de répondre en français !).

>> A lire aussi : EN DIRECT. La conférence de presse express de Claudio Ranieri est déjà finie... Et on n'a rien appris

Avant ce rendez-vous, Claudio Ranieri aurait expliqué qu’il ne souhaitait pas que la conférence de presse s’éternise… Au bout d’un gros quart d’heure, l’attachée de presse a donc annoncé qu’on passait aux questions pour la presse étrangère (deux réponses : une en italien et une autre en anglais). Et pour finir une petite séance photo de cinq minutes sur la pelouse de la Beaujoire…

Que retenir de cette conférence de presse ?

Alors, que peut-on retenir de cette conf' laser ? Pas grand-chose au final. Le recrutement ? Ranieri n’a pas souhaité en parler arguant du fait qu’il venait d’arriver. L’objectif ? « On va voir », a répondu Ranieri avant que Kita ne vienne à sa rescousse. « Quand on a fini sur un certain positionnement (7e), on veut toujours faire mieux. Mais il faut avant tout de la constance. Mais je remercie M. Ranieri de nous faire confiance… »

>> A lire aussi : FC Nantes: Les dessous de la séparation entre Sergio Conceição et Waldemar Kita

Le technicien italien a rendu hommage aux supporters nantais - dont il garde un excellent souvenir quand il était venu avec Monaco en Ligue 2 -, mais aussi à son prédécesseur Sergio Conceição. « L’équipe jouait bien [la saison dernière], de façon très compacte et bien organisée. Je suis curieux de voir ce qu’elle peut faire avec moi, en continuant de travailler beaucoup. Sergio Conceiçao a réussi un grand travail avec les joueurs, je veux continuer dans cette direction. » Il a au passage confié que le Portugais, qui a joué en Italie, avait « une philosophie proche » de la sienne.

>> A lire aussi : Premier League: Leicester, champion en titre, licencie son entraîneur italien Claudio Ranieri

Enfin, il a été relancé plusieurs fois sur son expérience qui s’est mal finie à Leicester. Là aussi, il n’a pas épilogué. « Ce que nous avons accompli là-bas était unique. Ce n’est pas la même chose ici, Nantes a déjà gagné huit titres de champion de France et je suis très honoré d’être là. »