Reconstitution exigée pour le lycéen blessé

G. F. - ©2008 20 minutes

— 

Depuis, il ne voit « absolument plus de son oeil ». Les parents de Pierre Douillard-Lefevre ont réclamé hier, dans une lettre ouverte, une « reconstitution » des faits au procureur de la République. Leur fils, lycéen de 17 ans, avait été blessé au rectorat le 27 novembre « par un tir de flash-ball », lors de heurts avec la police en marge d'une manifestation contre la loi Pécresse sur les universités.

Luc Douillard et Emmanuelle Lefevre ont aussi justifié la saisie, le 8 janvier, de la Commission nationale de déontologie de la sécurité : « Son enquête va interférer avec celle de l'IGPN, mais une autorité impartiale n'est pas de trop. »