La députée de Loire-Atlantique Sandrine Josso
La députée de Loire-Atlantique Sandrine Josso — S. Josso/DR

POLITIQUE

Loire-Atlantique: Moquée sur Twitter, la députée qui a «tennis mercredi» se défend

Une déclaration de la députée de Loire-Atlantique Sandrine Josso a suscité des réactions sur les réseaux sociaux…

« Mercredi, je vais être avec mes enfants et faire un peu de tennis avec eux. » C’est une petite phrase, retranscrite par le journal Ouest-France, qui fait parler depuis quelques jours sur les réseaux sociaux. Sandrine Josso, députée LREM de la 7e circonscription de Loire-Atantique, l’a prononcée dimanche soir pour justifier le fait qu’elle ne se rendrait que jeudi à l’Assemblée nationale. Elle est depuis l’objet de critiques.

Sollicitée par 20 Minutes, Sandrine Josso, 41 ans, assume. Selon son entourage, cette mère de trois enfants « ne les a pas vus pendant toute la campagne ». Elle a donc choisi de retarder sa venue à Paris, « afin de profiter de deux heures avec eux avant de partir. » Les nouveaux élus pouvaient de toute façon  être accueillis quand ils le voulaient au Palais-Bourbon, jusqu’à la fin de la semaine.

Sandrine Josso, qui vit à Herbignac, s’y rendra donc jeudi et enchaînera avec le séminaire de travail réservé aux élus du mouvement d’Emmanuel Macron, ce week-end. « C’est important pour elle de trouver son équilibre, un certain bien-être, explique l’entourage de Sandrine Josso. Dire qu’elle ne sera pas à l’Assemblée les autres mercredis, c’est de la malhonnêteté intellectuelle. Mais elle a l’habitude des basses attaques de ses adversaires. »