Economie: Les 4 chiffres qui prouvent que la reprise est bien là en Pays de la Loire

ETUDE L’Insee vient de publier le bilan économique 2016 de la région…

Julie Urbach

— 

La place du Bouffay à Nantes. Illustration immobilier et tourisme. Nantes Loire Atlantique Pays de la Loire./SALOM-GOMIS_152311/Credit:SEBASTIEN SALOM-GOMIS/SIPA/1409011711
La place du Bouffay à Nantes. Illustration immobilier et tourisme. Nantes Loire Atlantique Pays de la Loire./SALOM-GOMIS_152311/Credit:SEBASTIEN SALOM-GOMIS/SIPA/1409011711 — SIPA
  • L’institut a « retracé les faits et les tendances de l’année écoulée en s’appuyant sur des données consolidées »
  • Il pointe notamment que la région conserve le taux de chômage le plus bas de France

La reprise économique est confirmée en Pays de la Loire. C’est la conclusion du bilan économique de l’année 2016 que vient de publier l’Insee. L’institut a « retracé les faits et les tendances de l’année écoulée en s’appuyant sur des données consolidées ». Et à chaque fois, ou presque, les voyants sont au vert. Voici 4 chiffres qui le prouvent.

924.000. Le nombre d’emplois dans la région, qui équivaut à la situation d’avant-crise ! L’emploi salarié « dans les secteurs principalement marchands », comme la communication ou l’hébergement, a progressé de 2,1 %. La hausse est particulièrement marquée en Loire-Atlantique et en Vendée. La région affiche toujours le plus faible taux de chômage du pays, avec 8,3 % fin 2016.

>> A lire aussi : Bonne nouvelle, le chômage a régressé en 2016 en Loire-Atlantique

22.000. Après une baisse de 6 % en 2015, le nombre d’entreprises a bondi l’an passé, avec 22.000 créations en 2016. Les deux secteurs affichant une hausse sont les services aux entreprises (+ 4,7 %) et l’ensemble regroupant le commerce, les transports, l’hébergement et la restauration (+ 3,4 %). Et ces structures résistent mieux : 2.700 défaillances d’entreprises ont été enregistrées en 2016 contre 3.100 en 2015.

6.645. L’immobilier repart en flèche aussi. « Avec 6.645 appartements réservés, les ventes de logements collectifs neufs en 2016 sont à un niveau jamais atteint sur la région », rapporte par exemple l’Insee. Qui dit hausse des ventes dit hausse des prix au m2 (+4,7 %)

>> A lire aussi : A Nantes, les hôtels n'ont jamais été aussi remplis qu'en 2016

7,1 millions. La fréquentation des hôtels de la région connaît aussi un pic, avec la plus forte augmentation en France en 2016. Selon l’Insee, ces établissements totalisent 7,1 millions de nuitées, et ce sont les hôtels trois et quatre étoiles qui s’en sortent le mieux. La fréquentation des campings est cependant en baisse, en raison de la désertion des touristes étrangers et d’une météo maussade en début de saison.

L’agriculture à la traîne

L’agriculture reste le parent pauvre des secteurs économiques de la région. L’Insee fait état d’une chute de la production de céréales, et des difficultés chez les éleveurs de viande bovine (impactés par la crise du lait) et de volailles (grippe aviaire)