Nantes: Elle appelle les gendarmes... 1.200 fois en l'espace dix mois

SOLITUDE Ce n'est pas la première fois qu'elle harcèle des personnes par téléphone... 

Clément Carpentier

— 

Illustration d'une femme utilisant un smartphone. 26/03/12 Toulouse
Illustration d'une femme utilisant un smartphone. 26/03/12 Toulouse — FRED SCHEIBER / 20 MINUTES

En calculant bien, cela fait en moyenne quatre appels par jour depuis le 1er août 2016. En effet, les opérateurs du centre opérationnel de la gendarmerie de Saint-Herblain sont littéralement harcelés par une femme, relate Ouest-France.

>> A lire aussi : Toulouse: Les gendarmes flashent un couple...et l'escortent jusqu'à la maternité

« Pour briser sa solitude »

En l’espace de dix mois, elle a composé plus de 1.200 fois le 17, sans motif réel. Originaire de Roumanie et installée à Bouguenais dans la banlieue nantaise, cette femme de 37 ans avait pourtant déjà reçu un avertissement de la part des forces de l'ordre. Mais, rien n’y a changé, elle a continué ses appels téléphoniques incessants qui « saturent une ligne réservée aux urgences. »

Cette femme semble avoir un vrai problème avec le téléphone puisqu’elle a déjà été poursuivie en 2011 et 2015 pour avoir respectivement harcelé une tierce personne et la Préfecture de la Loire-Atlantique. Ces appels seraient motivés dans le fait de « briser sa solitude », affirme-t-elle. Elle devrait être jugée ce jeudi en comparution immédiate pour «harcèlement».

>> A lire aussi : Vaucluse: Il narguait le radar... Un motard flashé 85 fois relaxé par la justice