Cholet: Gilles Bourdouleix (DVD) ne peut plus cumuler? Il fait voter une augmentation de 80% de son indemnité de maire

JACKPOT Le député sortant, qui ne s'est pas présenté à sa succession préférant son fauteuil de maire, anticipe sa baisse de revenus...

J.U.

— 

Le député-maire de Cholet Gilles Bourdouleix, le 21 janvier 2015 à Cholet
Le député-maire de Cholet Gilles Bourdouleix, le 21 janvier 2015 à Cholet — JEAN-SEBASTIEN EVRARD AFP

Dans le cadre de la loi sur le cumul des mandats, il avait préféré son fauteuil de maire à son siège de député. Mais pas question pour le député-maire de Cholet Gilles Bourdouleix (ex-UDI), connu pour ses nombreux propos polémiques, de subir la baisse de revenus générée par ce choix.

Le journal Ouest-France rapporte que ce lundi, le conseil municipal de la deuxième ville du Maine-et-Loire a adopté une délibération prévoyant une hausse de l’indemnité de l’édile. Gilles Bourdouleix ne percevra plus la somme de 2.006 euros par mois, mais 3.623 euros. Soit une augmentation 80,6 %. Par ailleurs, le conseil a également voté pour le maire une indemnité de représentation de 200 euros par mois.

Cadre fixé par la loi

Interrogé par un élu de l’opposition, l’adjoint aux ressources humaines a confirmé que cette décision découlait du départ de l’Assemblée de Gilles Bourdouleix, qui se présente cependant comme suppléant du candidat LR Patrice Brault, en ballottage défavorable. « Nous sommes dans le cadre de ce qui est fixé par la loi. Le reste, c’est notre appréciation », a-t-il avancé, selon le quotidien Ouest-France.

Le barème des indemnités de fonction (brutes mensuelles) place à 4.181,62 euros le montant maximum que peut toucher le maire d’une ville entre 50.000 et 100.000 habitants, comme Cholet (56.000).