VIDEO. Nantes: Le succès de Teester, ce site où les clients testent des tas de produits en se filmant

CONSOMMATION La start-up nantaise, qui vient de fêter son premier anniversaire, compte déjà dix salariés et 30.000 utilisateurs...

Julie Urbach

— 

Illusstration de la plateforme teester
Illusstration de la plateforme teester — J. Urbach/ 20 Minutes
  • Teester propose aux clients de réaliser de petites vidéos sur les produits de leur choix
  • Une démarche qui intéresse aussi certaines marques pour faire parler d'elles autrement que via la publicité

Le smartphone sur lequel vous lorgnez depuis des semaines fait-il réellement de bonnes photos ? Et ce nouveau sèche-cheveux, va-t-il tenir la promesse de vous offrir une chevelure de rêve ? Difficile de le savoir avant de sortir le produit de son emballage, une fois acheté… C’est pour éviter certaines déceptions (mais surtout déclencher des ventes) que Teester a été créé à Nantes, il y a un an tout pile.

Avec déjà 30.000 utilisateurs, la « première plateforme de test produit en vidéo » rencontre un joli succès. Elle vient d’ailleurs de réaliser une levée de fonds de 700.000 euros pour développer ses activités et faire grossir son équipe.

Un avis authentique et objectif

Sur son site Internet et appli, déjà plusieurs centaines de petites vidéos ont été postées. En mode tuto, des internautes se filment chez eux, dans leur jardin, ou carrément dans la rue, en utilisant dans des conditions réelles leur nouvel ordinateur portable, console de jeux, aspirateur, et même fond de teint ou décapsuleur automatique !

« Il n’y a que les consommateurs qui peuvent livrer un avis totalement authentique et objectif, assure Julien Chevallier, le fondateur de Teester, ancien de CDiscount. C’est ce que recherchent les gens aujourd’hui : ils veulent des conseils mais pas forcément ceux d’un vendeur en magasin. »

De grosses marques déjà clientes

Et les entreprises semblent l’avoir bien compris. Si l’on peut proposer une vidéo sur n’importe quel objet du quotidien (et gagner des bons d’achat pour celles les plus likées), certaines grosses marques font déjà partie des clients de Teester. Afin de faire parler d’elles, Microsoft, Babyliss, Asus et bientôt Leroy Merlin proposent à certains utilisateurs des produits à titre gracieux. Avec un test en vidéo comme monnaie d’échange.

« Ce n’est pas de la pub, prévient Julien Chevallier. Les gens ne sont pas dupes et les vidéos trop positives ne marchent pas. Notre équipe et la marque visionnent avant les vidéos pour éviter le bad buzz, et garantir leur qualité. Mais s’il y a des aspects négatifs, c’est important pour les clients de le savoir, mais aussi pour la marque afin qu’elle revoie sa marchandise. »

Selon l’équipe de Teester, qui compte déjà dix salariés, 96 % des clients trouvent la vidéo utile pour prendre une décision d’achat. Et les marques clientes enregistreraient 57 % de ventes additionnelles en moyenne grâce à ce procédé.