Nantes: Pour contester son interpellation, il montre ses fesses et son sexe

FAITS DIVERS Cet homme a aussi menacé de mort les policiers municipaux…

Clément Carpentier

— 

Illustration de police municipale.
Illustration de police municipale. —
  • Il montre ses parties intimes aux forces de l’ordre
  • Il ne comprend pas le Code de la route à Nantes

Voilà comment un simple sens interdit peut dégénérer en quelques secondes. Interpellé pour ce délit, un homme de 36 ans a décidé tout simplement de montrer ses parties intimes aux policiers municipaux en réponse.

>> A lire aussi : Nantes: Un salon de coiffure et de beauté proposait des prestations sexuelles

« Je ne suis pas d’ici, vos rues ici ne sont pas pareilles »

L’histoire a commencé sur le pont de la rotonde avant de prendre les voies de busway à Nantes. Là, les forces de l’ordre repèrent cet homme en sens interdit et l’interpellent puisque l’éthylotest est positif. Alors qu’il est conduit au CHU (pour un certificat de non-admission), le mis en cause lance des menaces de mort : « Vous verrez bien, je vais brûler votre région. »

Mais surtout il décide de montrer ses fesses puis son sexe pour outrager les policiers municipaux avant de porter un coup de pied au bras droit de l’un d’entre eux. Ces derniers ont porté plainte et leur agresseur a été placé en garde à vue. Entendu, il a reconnu la conduite en état d’ivresse et une partie des outrages mais niait la conduite en sens interdit en déclarant : « Je ne suis pas d’ici, vos rues ici ne sont pas pareilles. »

>> A lire aussi : Nantes: Il «se fout du Code de la route» car «c’est son quartier»