Saint-Nazaire: Comment Emmanuel Macron a imposé son programme aux chantiers navals STX

POLITIQUE Le président de la République a décidé à la dernière minute de participer à l’inauguration du MSC Meraviglia…

Clément Carpentier

— 

Le MSC Meraviglia, plus gros paquebot commandé par un armateur européen, doit être livré en mai.
Le MSC Meraviglia, plus gros paquebot commandé par un armateur européen, doit être livré en mai. — L.Venance/AFP
  • La visite d’Emmanuel Macron annule celle des invités et de la presse
  • Pour les syndicats des chantiers navals, ce n’est que de « la communication et un super coup politique de venir aujourd’hui à Saint-Nazaire »

Pour son premier déplacement présidentiel en France, Emmanuel Macron n’a pas fait les choses à moitié. La star du jour, c’est bien lui ! Et non le MSC Meraviglia. Pourtant, c’est le gigantesque bateau de croisière qui est inauguré ce mercredi après-midi aux chantiers navals STX de Saint-Nazaire.

>> A lire aussi : Emmanuel Macron attendu aux chantiers navals STX mercredi

Et puis, le téléphone a sonné…

D’ailleurs, tout était calé depuis une semaine pour mettre à l’honneur ce mastodonte des mers qui est remis à son armateur, MSC. Les officiels et journalistes avaient reçu leur accréditation pour participer à tout une journée de présentation du navire avec visite de celui-ci, déjeuner de gala, cérémonie ou encore conférence de presse.

Les journalistes et officiels bloqués devant le MSC Meraviglia.
Les journalistes et officiels bloqués devant le MSC Meraviglia. - Clément Carpentier

Et puis, ce mardi midi, le téléphone a sonné chez STX. À l’autre bout du fil, l’Elysée. En effet, le président de la République a décidé de participer à cette journée un peu spéciale pour les chantiers navals. Il faut dire qu’Emmanuel Macron semble apprécier Saint-Nazaire puisqu’il était déjà présent en 2016 pour la cérémonie des pièces du même bateau où il avait croisé un certain Edouard Philippe.

>> A lire aussi : L'énorme MSC Meraviglia part en mer pour la première fois

Mais attention, pas question de simplement venir se greffer au programme. Non, non. On fera selon le programme décidé par Emmanuel Macron et ses équipes.

Plus de visite du paquebot 

Finalement, l’Elysée envoie un mail aux rédactions à 22h16. Pendant que STX oublie d’informer ses invités de l’annulation des festivités. Résultat, à 11h, officiels et journalistes se retrouvent devant des grilles fermées. Pas de visite, pas de déjeuner… « Je veux bien un prêtre pour faire des miracles », s’exprimera la chargée de communication de STX face à ce changement de dernière minute.

En lieu et place, une visite des chantiers en petit comité autour du président, peut-être une visite privée du MSC Meraviglia et enfin, un discours officiel à 17h30. Si ce changement de programme n’a rien de grave dans la forme et le fond, elle démontre bien, une nouvelle fois, comment Emmanuel Macron souhaite tout contrôler pendant son mandat. Et encore plus, lors de ses déplacements en France.

« Redonner du lustre à la fonction présidentielle »

Les autorités ont beau avancer « des raisons de sécurité » autour du président de la République, cette manière de faire risque de froisser. Et pourtant, il faudra s’y habituer. Si pour Emmanuel Macron, c’est un moyen de « redonner du lustre à la fonction présidentielle », pour les syndicats des chantiers navals, ce n’est que de « la communication et un super coup politique de venir aujourd’hui à Saint-Nazaire. »