VIDEO. Angers-PSG: Près de 20.000 Angevins ont envahi la capitale pour supporter leur équipe

FOOTBALL TGV, bus, voitures personnelles... Pas loin de 20.000 Angevins ont rejoint Paris pour pousser leur équipe en finale de la Coupe de France, ce samedi soir (21 h)...

David Phelippeau

— 

Des supporters angevins en tribune du Stade de France.
Des supporters angevins en tribune du Stade de France. — Jean-Francois MONIER / AFP
  • Près de 20.000 Angevins ont rallié Paris pour la finale de la Coupe de France
  • Cela fait soixante ans qu'Angers n'a pas joué une finale de Coupe nationale

15 h 45. Un TGV, affrété spécialement par le SCO, arrive en gare Montparnasse. Parti près de deux heures avant d’Angers, il vient de déverser les près de 700 supporters des Noirs et Blancs. L’environnement est bizarre… Etrangement calme. On est loin de l’ambiance fiévreuse d’une finale de Coupe de France. Sans doute la fameuse douceur angevine. Les aficionados défilent dans la gare, presque dans le silence.

>> A lire aussi : Angers : « Historique, indescriptible… » Le SCO attendait sa finale de Coupe depuis 60 ans !

Un jeune homme, écharpe de club levé fièrement, finit par entonner un « Lalalalala, allez le SCO ! » Le chant est repris en chœur par quelques dizaines de supporters, mais il trouble à peine l’ambiance paisible de la gare Montparnasse. « C’est bon enfant, avoue Laurent, fan du SCO. Là, on va prendre un verre, prendre un petit goûter et on ira tranquillement au stade de France. »

18.700 billets ont été vendus par le club du SCO à ses supporters, soit plus que la capacité du stade Raymond Kopa (un peu plus de 16.000 places). Une centaine de bus ont quitté, ce samedi en début d’après-midi, le Maine-et-Loire pour rallier Paris.

Le SCO a vendu 18.700 billets à ses supporters angevins, qui ont pris place en tribune deux heures avant le coup d'envoi.
Le SCO a vendu 18.700 billets à ses supporters angevins, qui ont pris place en tribune deux heures avant le coup d'envoi. - D.P. / 20 minutes

Les fans angevins sont de plus en plus chauds

Vers 19 heures, aux abords du Stade de France, les fans angevins sont de plus en plus chauds. Cela fait soixante ans - dernière finale de la Coupe de France perdue (6-3) en 1957 contre Toulouse à Colombes - que le club attend ce moment. Gaëtan est bien plus jeune, mais il voit sa formation « ramener la Coupe de France à Angers ».

A cinquante minutes du coup d’envoi, la colonie angevine, bien installée en tribune, gagnerait presque la bataille des tribunes. Avant de gagner sur le terrain ? Réponse en toute fin de soirée.