«Non, on n'a rien à voir avec le nouveau président», rigole-t-on chez l'équipementier Macron

INSOLITE Le nom de l’équipementier italien fait encore davantage sourire depuis dimanche dernier…

David Phelippeau

— 

Emmanuel Macron avec un maillot de l'OM à son nom... Bon, c'est du Adidas et pas du Macron en revanche...
Emmanuel Macron avec un maillot de l'OM à son nom... Bon, c'est du Adidas et pas du Macron en revanche... — BORIS HORVAT / AFP

Toujours les mêmes remarques, toujours les mêmes boutades. Depuis l’élection d’Emmanuel Macron au poste de président de la République française, le rythme s’est même intensifié. Les dirigeants et VRP de Macron, équipementier italien dans le domaine de l’habillement technique pour le sport, vont devoir s’y faire. Le nom de leur marque - qu’on peut prononcer à l’italienne Macronne comme ça, il n’y aura plus débat - est devenu très célèbre et incontournable. « Ça fait quelques mois qu’on nous parle beaucoup de ça, reconnaît Julien Orhon, patron de la société Orhon Sport et responsable dans les Pays de la Loire de la marque Macron. Mais, c’est vrai que depuis dimanche, j’entends presque tous les jours de la part des clients : "T’as pas perdu de temps ?" ou "Tu fais la marque du président maintenant ?" »

Les commerciaux de la marque vont devoir s’accommoder de ce genre de blagues au quotidien. Julien Orhon a un argument fatal pour répondre aux « doutes » ou plus sûrement remarques taquines des clients. « Je leur dis que notre marque est italienne donc elle n’a rien à voir avec notre président de la République et qu’elle a été créée en 1971… Une date à laquelle Emmanuel Macron n’était pas né ! »

>> A lire aussi : Brigitte Macron enceinte dans «Charlie Hebdo», le Web balance «sexisme» et «misogynie»

Dimanche soir, lors du Canal Football Club et même pendant le match Marseille-Nice, l’équipementier s’est évidemment fait « chambrer » puisque les Aiglons s’habillent chez… Macron ! Et dans le même temps, Emmanuel Macron accédait à l’Elysée…

Entre les deux tours de l’élection, un club de handball a moins fait sourire les responsables de Macron. Olivier Quint, ancien joueur de foot du FC Nantes et de Sedan, désormais commercial chez Macron, raconte : « Début mai, le nom Macron m’a porté préjudice car un club n’a pas voulu que son nom soit associé à notre textile ! Je ne pensais pas que ça pourrait arriver… J’étais habitué à des boutades depuis le début de l’élection présidentielle, mais aucun refus ! Ce n’est pas bien méchant. »

Alors, bonne pub ou mauvaise pub pour Macron ? « On aura le résultat d’ici un ou deux ans, avoue Julien Orhon. On se demande si ça va nous servir ou nous desservir. Honnêtement, je ne sais pas. » En attendant, Macron a envoyé un polo à son « célèbre » VRP… Emmanuel Macron.