Une nouvelle vie pour les quartiers

URBANISME 200.000 millions pour Dervallières, Bout des Landes-Bruyères et Bellevue...

Frédéric Brenon

— 

De l'argent frais pour les quartiers. Les maires de Nantes et Saint-Herblain ont signé lundi une convention avec l'Agence nationale pour la rénovation urbaine (Anru) portant sur la restructuration profonde de trois quartiers : Dervallières, Bout des Landes-Bruyères et Bellevue. Près de 200 millions d'euros vont être dépensés dans ce but. Présentation.

· Dervallières Ce quartier de l'ouest nantais regroupe 5.250 habitants et 2.500 logements (tous sociaux). Le projet de rénovation concerne plus précisément le secteur du Vallon. Il prévoit de libérer des espaces en démolissant les quatre principaux immeubles collectifs (313 logements). Trois immeubles sont déjà tombés, le quatrième est vide depuis quinze jours et sera détruit d'ici un an. Vingt-huit pavillons seront aussi démolis début 2009 le long du boulevard du Massacre. Pour compenser, 378 logements seront reconstruits et 420 réhabilités. Le projet vise aussi la modernisation du groupe scolaire Dervallières-Chézine, la construction d'un pôle de culture scientifique, et l'aménagement d'un bassin d'agrément.

· Bout des Landes-Bruyères Quartier de 1.600 habitants au nord de Nantes, le secteur comprend 881 logements sociaux dont 76 pavillons particulièrement vétustes et insalubres. Ces derniers seront détruits un par un, au rythme du relogement des occupants. Afin de désenclaver l'intérieur du quartier, l'espace public va faire l'objet d'importants travaux jusqu'en 2011. La construction d'une salle festive est, elle, quasiment achevée.

· Bellevue La partie herblinoise du quartier Bellevue regroupe à elle seule près de 9.000 habitants. Le projet de rénovation prévoit la démolition de 88 logements et la construction de 450 autres. L'autre axe fort du projet est la création d'un pôle central d'activités, situé entre les rues de Saint-Nazaire et d'Aquitaine, et d'une liaison Nord-Sud destinée à faire respirer le secteur. La création de 20.000 m2 de bureaux, d'une école des arts pour l'agglo nantaise et d'un pôle de services est aussi prévue d'ici à 2011. Enfin, le centre commercial de la Harlière sera complètement transformé.