Du désarroi dans les arts

- ©2008 20 minutes

— 

Cette année encore, le contexte devrait être « un peu tendu », prévoient les organisateurs. Le monde du spectacle va pouvoir de nouveau exprimer ses inquiétudes, à l'occasion des 3es Biennales internationales du spectacle (BIS), qui se tiennent aujourd'hui et demain à la Cité des congrès. Près de 7 000 professionnels - programmateurs, producteurs, directeurs de compagnies... - sont attendus.

La réforme de l'assurance-chômage des intermittents du spectacle, qui avait marqué les deux premières éditions, en 2004 et 2006, n'est en effet pas complètement digérée. Fin 2007, les professionnels du spectacle s'étaient alarmés du budget « insuffisant » du ministère de la Culture. Plus localement, le problème des cafés-concerts nantais, confrontés aux restrictions du « plan alcool », sera abordé à l'occasion de ces BIS.