Saint-Nazaire: L'accès aux chantiers navals STX de nouveau bloqué par des salariés

SOCIAL Ils réclament notamment une prime de livraison pour le paquebot géant MSC Meraviglia...

20 Minutes avec AFP
— 
A Saint-Nazaire, le 17 juin 2015- Les chantiers navals STX a Saint-Nazaire
A Saint-Nazaire, le 17 juin 2015- Les chantiers navals STX a Saint-Nazaire — Julie Urbach / 20 Minutes

La CGT multiplie les actions depuis plus de trois semaines, mais la tension est montée d'un cran ces derniers jours. Comme jeudi après-midi, plusieurs dizaines de salariés de STX France bloquaient, vendredi matin, les accès au chantier naval de Saint-Nazaire pour réclamer une prime salariale.

A l'appel de la CGT, elles se sont positionnées à l'entrée du chantier, au niveau de la porte principale, munies de palettes en feu. Elles empêchaient les camions d'entrer sur le site. Il était toutefois possible d'entrer à pied par une autre entrée.

Prime de livraison pour le MSC Meraviglia

Jeudi matin déjà, quelque 130 salariés de STX France, selon une source policière, avaient commencé à se mobiliser, après la tenue d'un comité d'entreprise. Lors de cette réunion, ils ont demandé à la direction une prime de livraison pour le paquebot géant MSC Meraviglia, que STX France doit livrer prochainement. Les manifestants ont notamment déployé une banderole proclamant «Les millions volent au-dessus de nos têtes, luttons pour nos salaires».

Mis en vente par le groupe sud-coréen STX Offshore and Shipbuilding, le chantier naval nazairien doit être repris par le groupe italien Fincantieri. Le site emploie quelque 2.600 salariés et fait travailler environ 5.000 sous-traitants.