Présidentielle: En mode Mélenchon, des dizaines de Républicains ne veulent pas de consigne de vote

POLITIQUE Plus de 150 cadres et jeunes refusent la consigne de vote en faveur d'Emmanuel Macron... 

Clément Carpentier

— 

Thomas Tihy, responsable départemental des Jeunes Républicains de Loire-Atlantique.
Thomas Tihy, responsable départemental des Jeunes Républicains de Loire-Atlantique. — Thomas Tihy / Facebook

C’est une tribune qui risque une nouvelle fois de faire des remous chez Les Républicains. Dans celle-ci, des dizaines de cadres et jeunes LR refusent la consigne de vote en faveur du candidat d’En Marche!, Emmanuel Macron, pour le second tour. À l’origine de ce texte publié chez nos confrères de Valeurs Actuelles, Thomas Tihy, responsable départemental des Jeunes Républicains de Loire-Atlantique. Il s’explique pour 20 Minutes.

>> A lire aussi : Présidentielle: Pour Hamon, voter Macron sera un acte «difficile», mais un «choix évident»

Pourquoi cette tribune ?

Elle vient en réaction d’une autre où des personnes de notre parti appellent à voter pour Emmanuel Macron. Après les déclarations de cadres LR au soir du premier avec la même position, c’est la goutte qui fait déborder le vase. C’est compréhensible que certains veulent faire barrage au Front National mais nous, nous sommes contre les consignes de vote !

C’est donc cela qui vous dérange aujourd’hui ?

Oui, les consignes de vote, c’est quelque chose de complètement dépassé. Les votes n’appartiennent ni au candidat, ni au parti politique. D’autant plus après une défaite au premier tour. Quelle légitimité ces personnes ont pour donner des consignes de vote !? Et puis, c’est une question de cohérence. On a combattu Emmanuel Macron pendant des mois alors on ne va pas se jeter dans ses bras du jour au lendemain.

On ne peut pas faire le marchepied à Macron et ensuite, être son opposant.

>> A lire aussi : C'est officiel! François Baroin conduira la campagne des Républicains aux législatives

Pourtant, beaucoup de responsables de votre famille politique appellent à voter pour lui…

Il faut rappeler que cette élection ne se fait pas à deux tours mais bien à quatre. Ce n’est pas parce que François Fillon a été éliminé qu’il faut courir chez un autre candidat. On ne peut pas faire le marchepied à Macron et ensuite, être son opposant. C’est un piège qui nous est tendu.

Finalement, vous avez la même position que Jean-Luc Mélenchon ?

C’est possible. Au moins, il a le courage de ses valeurs même si elles sont différentes des nôtres. Emmanuel Macron n’a pas besoin de nous pour gagner. Et voter blanc, ne veut pas dire que l’on favorise plus l’une (Marine Le Pen) que l’autre (Emmanuel Macron). Aucune voix ne doit aller au FN que nous avons toujours combattu. Mais, chacun est libre de son choix et surtout, il ne doit pas y avoir de consigne de vote.

Aucune voix ne doit aller au FN que nous avons toujours combattu.

>> A lire aussi : Présidentielle: Valérie Pécresse demande l'exclusion de Christine Boutin du parti LR

Que pensez-vous des propos de Christian Estrosi qui a parlé d'exclusion pour ceux qui n'appeleraient pas à soutenir Emmanuel Macron ?

C’est choquant et inacceptable. Il y a d’autres lignes dans le parti et nous aussi, nous avons des poids lourds de notre côté [Wauquiez, Ciotti… ].