Maine-et-Loire: Une octogénaire soupçonnée d'avoir empoisonné son mari à la mort aux rats

FAITS DIVERS L'homme de 85 ans est décédé à la fin de l'année 2016...

J.U.

— 

Le palais de justice d'Angers.
Le palais de justice d'Angers. — JS Evrard/AFP

Une information judiciaire a été ouverte, selon le parquet d’Angers. Une octogénaire, habitant à  Challain-la-Potherie dans le Maine-et-Loire, est soupçonnée par les enquêteurs d’avoir empoisonné son mari, rapporte ce mercredi le quotidien Ouest-France.

Elle lui aurait administré de la mort-aux-rats.

L’homme est décédé fin 2016

Le vieil homme, âgé d’environ 85 ans, est décédé en décembre dernier après avoir été hospitalisé quelques mois auparavant, pour des hémorragies. Toujours selon le quotidien régional, les médecins avaient alors retrouvé des traces du poison dans son sang.

Les soupçons se sont portés sur son épouse, qu’il avait rencontrée il y a une trentaine d’années. Cette femme lui rendait visite tous les jours à l’heure du déjeuner, à la maison de retraite de Pouancé, dans laquelle il résidait.