Arrêtés anti-expulsions annulés ?

- ©2008 20 minutes

— 

Le commissaire du gouvernement a donné tort vendredi à Jean-Louis Le Corre, le maire (PCF) de Trignac. Celui-ci était venu défendre devant le tribunal administratif de Nantes ses arrêtés interdisant toute expulsion locative, coupure d'eau et d'électricité sur sa commune. « Si cette décision peut trouver un début de fondement politique, elle est nulle au niveau juridique », estime le magistrat. Le tribunal rendra sa décision dans les prochaines semaines.