L'extrême gauche se prend la tête avant les municipales

POLITIQUE Hélène Defrance (LO), ou Thierry Fourage (LCR)? La question devrait être tranchée mardi...

G. Frouin

— 

La question devrait être tranchée mardi, lors d’une ultime réunion. Lutte ouvrière (LO) et la liste «Nantes, à gauche toute!» -soutenue par la LCR et Emgann, l’extrême gauche bretonne- ont entamé des «discussions» pour ne présenter qu’une seule liste aux municipales.

>> A lire aussi: le CNI, allié de l’UMP, refuse de soutenir Sophie Jozan

Seul hic: la question de la tête de liste, que revendique Hélène Defrance (LO), seule élue d’opposition de gauche au conseil municipal. En 2001, l’intéressée avait recueilli 5,6% des voix, alors que la liste LO était la seule d’extrême gauche en lice.

«Ça ne me pose pas problème de ne pas être n°1», assure Thierry Fourage (LCR), tête de liste de «Nantes, à gauche toute!», qui a présenté ses candidats samedi à la Manufacture. «Seulement, nous devons éviter toute personnification. Or, avec Hélène Defrance, on serait en plein dedans. »