Nantes: La grève des éboueurs est levée, la collecte des déchets reprend enfin ce mardi

SOCIAL Les représentants des éboueurs sont satisfaits des « avancées obtenues », notamment avec l’ouverture de nouvelles négociations, décidée lundi soir…

Julie Urbach

— 

Les monticules de poubelles se multiplient en ville.
Les monticules de poubelles se multiplient en ville. — Julie Urbach
  • Reprise du travail après six semaines de mobilisation
  • La mairie s’est engagée à prendre en charge les pénalités financières que va engendrer la fin du fini-parti

La fin d’un mouvement exceptionnel chez les éboueurs nantais. Depuis mardi matin, les 210 agents ont tous repris le travail normalement après plus de six semaines de mobilisation, plusieurs jours de blocage, et des actions parfois spectaculaires. Réunis en assemblée générale ce matin, ils ont estimé que « des avancées avaient été obtenues » après une rencontre avec Johanna Rolland, lundi soir.

Si la présidente de Nantes métropole « a confirmé la décision ferme et définitive de mettre fin à la pratique du fini-parti [qui permettait aux agents de rentrer chez eux une fois le travail terminé] », de nouvelles négociations vont finalement s’ouvrir pour sa mise en application.

Cycle de négociations

« Les négociations vont avoir lieu dès demain [mercredi] après une première rencontre encourageante, se félicite Rachid Mimouni, délégué Force Ouvrière. Johanna Rolland s’est déjà engagée à prendre en charge les pénalités financières que va engendrer la fin du fini-parti. Par exemple, certains agents vont devoir mettre leurs enfants à la cantine car ils ne pourront plus s’occuper d’eux à midi. »

Mais les représentants des agents se disent toujours « vigilants » notamment au sujet des 24 suppressions de poste prévues avec la réorganisation de leur temps de travail. « On entre dans un dialogue constructif, espère Rachid Mimouni. D’autant que nous avons aussi obtenu le report de dix jours du comité technique, qui devait avoir lieu le 5 mai. »

Entre-temps, les amas de poubelle devraient donc disparaître progressivement des trottoirs, alors que le travail avait doucement repris ce week-end, à la suite du déblocage des points de collecte, demandée par le tribunal vendredi. La nouvelle organisation du travail des rippeurs nantais doit entrer en vigueur le 1er octobre prochain.