Présidentielle: A Sablé-sur-Sarthe, fief de Fillon, «on espérait quand même une bonne surprise»

REPORTAGE A Sablé-sur-Sarthe, la soirée électorale a tourné court après une défaite de François Fillon, que beaucoup redoutaient...

Julie Urbach
— 
Lors du dépouillement à Sable sur Sarthe
Lors du dépouillement à Sable sur Sarthe — J. Urbach/20 Minutes

De notre envoyée spéciale à Sablé-sur-Sarthe

Le soleil a brillé toute la journée. Mais c’est une douche froide qui attendait les électeurs de François Fillon, nombreux dans son fief de Sablé-sur-Sarthe. Dans cette commune de 12.500 habitants, dont le candidat LR a été le maire pendant de nombreuses années, la plupart des électeurs est rentrée tôt chez elle, malgré le score de 44 % du candidat. « On va s’en remettre », lance un homme qui promène son chien.

En mairie, le suspense n’a pas été très long. Les mines sont déjà fermées pendant que l’on ouvre méthodiquement les 500 enveloppes du bureau de vote numéro 1, où Fillon a remporté plus de la moitié des voix. « C’est la première fois que j’assiste à un dépouillement, avoue Lucie (prénom d’emprunt). On espérait quand même une bonne surprise mais c’est raté… Les gens ont dû avoir peur des résultats car il n’y a pas grand monde qui est venu. »

Dans le bar d’à côté, on ne suit pas les résultats

Dans le silence, à 20h, les portables circulent pour prendre connaissance des résultats, et de la troisième place de leur favori. Dans le bar voisin, au nom prédestiné de l’Elysée, on ne suit pas non plus la soirée électorale. « Les gens préfèrent le foot, sourit la serveuse. Pendant les primaires, les gens parlaient de Fillon, c’est vrai. Mais tout a changé depuis les affaires. Les gens en ont eu marre, il y avait beaucoup moins d’enthousiasme. »

>> A lire aussi : Dans le fief de Fillon, pendant la primaire, c'est des «messages d’amour qu'on met dans l’enveloppe»

Même la section locale des Républicains n’a pas organisé de soirée pour ses militants. S’était-elle déjà avouée vaincue ? « On aurait pu en organiser une de dernière minute, glisse Gaël Bigorgne, secrétaire départemental adjoint LR de la Sarthe, qui fume cigarette sur cigarette. On a fait campagne jusqu’au bout mais les Français ne votent pas pour un programme, on dirait… C’était pourtant celui de François Fillon le meilleur. On savait que ce serait serré. »

>> A lire aussi : Revivez le premier tour de la présidentielle avec notre live, par ici

Colère, déception… et Front national

Dans le hall de l’hôtel de ville, en attendant la déclaration du maire (LR) Marc Joulaud, on hausse les épaules, on discute, dans le calme. « C’est parce que les Sarthois, comme aime le rappeler François Fillon, sont des gens de la terre, on est pragmatiques », continue Gael Bigorgne. Auguste, pourtant, ne cache pas sa colère. « C’est la gauche qui nous a mis dans la merde. Avec les affaires qui sont sorties de nulle part. »

Plus mesuré, Fabien se dit plutôt déçu. « Ces affaires ont pris trop de place dans la campagne. Il faut quand même rappeler qu’aucun des candidats n’est blanc comme neige… »

Alors que François Fillon a appelé dans la soirée à voter Macron, ce n’est pas la ligne défendue par tous ses soutiens présents à Sablé. « J’ai toujours voté à droite mais dans deux semaines, ce sera l’extrême droite avec Marine Le Pen », lance un homme âgé. « Entre la peste et le choléra, ça va être dur de trancher », estime son voisin.

D’autres, peu nombreux, ne cachent pas leur sourire. « Il y en a marre de la droite, de la gauche, et de toutes ses querelles, juge Clémence, 80 ans. Ce n’est pas facile de le dire, ici à Sablé, mais je vous le révèle : j’ai voté Macron ! »