Nantes: Cinéma, dalaï-lama... L'incroyable histoire de la YouTubeuse Adèle

WEB Celle qui compte des millions de vues est à l’affiche à partir de ce mercredi de « Sous le même toit », le dernier long-métrage de Dominique Farrugia…

Clément Carpentier

— 

Adèle Castillon, la Youtubeuse nantaise cours Saint-Pierre.
Adèle Castillon, la Youtubeuse nantaise cours Saint-Pierre. — Sébastien Frit

Adèle Castillon a sûrement la vie que beaucoup d’ados de son âge aimeraient avoir. Cette YouTubeuse nantaise de 16 ans est en train de se faire un petit nom grâce à sa chaîne (420.000 abonnés) mais pas que ! Pour la première fois, on la retrouve ce mercredi sur grand écran avec Sous le même toit, le film de Dominique Farrugia. Et ce jeudi, elle rencontrera le dalaï-lama en Inde… Quelle vie !

>> A lire aussi : La Miss Côte d'Azur Charlotte Pirroni devient Youtubeuse

Comment en êtes-vous arrivée là ?

Dès l’âge de 8 ans, j’ai commencé à naviguer sur Internet. À 13 ans, j’ai tourné ma première vidéo humoristique avec l’application Vine mais j’ai très rapidement été frustrée donc je suis passée sur YouTube. Il y a eu un bouche-à-oreille et après, il suffit qu’une vidéo cartonne pour que la machine se lance.

Et ça marche plutôt bien pour vous…

Oui, même si je n’ai pas vraiment un rythme effréné. Par exemple, ma dernière vidéo, c’était il y a trois mois. Je dois aussi gérer l’école car je suis en seconde. Mais, j’ai pas mal de nouveaux projets qui commencent à arriver.

Gilles Lellouche et Louise Bourgoin ont été de bons conseils

Justement, comment vous vous retrouvez à l’affiche du dernier film de Dominique Farrugia ?

Quand j’avais 11 ans, j’ai participé à un casting mais je n’avais pas eu le rôle. L’organisatrice de celui-ci m’a retrouvé quelques années plus tard grâce à Instagram et cette fois-ci, j’ai été retenue. C’est quelque chose que j’ai toujours voulu faire. Je veux devenir actrice.

Comment s’est passé le tournage avec Gilles Lellouche et Louise Bourgoin ?

Franchement, c’était super cool ! Le réalisateur était bienveillance avec moi et les acteurs sont très professionnels. Ils vous donnent de bons conseils même si c’est étrange de se retrouver à côté de stars françaises. C’est une sorte d’accomplissement pour moi mais j’ai encore beaucoup de progrès à faire. D’autres films m’attendent cet été.

Je suis tout excitée de rencontrer le dalaï-lama.

Et ce jeudi, vous allez vivre une autre expérience incroyable ?

Oui, je suis à Dharamsala en Inde pour rencontrer le dalaï-lama. Je vais l’interviewer pendant 45 minutes avec d’autres adolescents français. Il y a quelque temps, une amie lui a écrit une lettre d’intention et il a accepté d’échanger avec nous. On a pris direct l’avion et on a même une équipe de tournage qui suit notre aventure.

Namaste 🇮🇳

A post shared by Adèle Castillon (@adelecastillon) on

Vous êtes impatiente de le rencontrer ?

Je suis surtout tout excitée. Pour l’instant, je profite des lieux qui sont très reposants ici. On va ce que cela va donner. On aimerait lui transmettre un message d’espoir pour les jeunes.