François de Rugy répond aux critiques

TRANSPORTS Le vice-président Vert de Nantes métropole explique à «20 Minutes»....

A Nantes, Guillaume Frouin

— 

Les Verts sont "au bord de la tombe" et doivent "rebondir" avant la fin de l'année ou risquer des "fuites" en direction notamment du PS, selon un des quatre députés écologistes, François de Rugy, 33 ans, élu le mois dernier en Loire-Atlantique.
Les Verts sont "au bord de la tombe" et doivent "rebondir" avant la fin de l'année ou risquer des "fuites" en direction notamment du PS, selon un des quatre députés écologistes, François de Rugy, 33 ans, élu le mois dernier en Loire-Atlantique. — Frank Perry AFP/Archives
Un collectif d'usagers fait le bilan de l'action de Nantes métropole depuis 2001. Mercredi, ils ont pointé les ratés et les succès du réseau. Vice-président (Verts) de Nantes métropole en charge des déplacements dans l’agglomération, François de Rugy explique à «20Minutes» pourquoi certains projets envisagés par le Schéma directeur 2002-2012 des transports collectifs n’ont pu voir (encore) le jour.

Le Pôle d’échanges multimodal de la Gare sud «Le projet était assez abouti, mais si nous l’avions réalisé à la Cité des congrès, les travaux auraient eu lieu en même temps que ceux du busway», relate-t-il. «Cela aurait été difficile à digérer, les gens n’auraient pas eu le temps de souffler.» Le projet du PEM, «assez ambitieux» (3 millions d’euros), est aujourd’hui «ajourné, dans l’attente d’une révision». «Il a été imaginé à une époque où Malakoff et le Pré-Gauchet n’étaient pas si développés», justifie François de Rugy, pour qui «une réflexion doit aussi être faite sur la gare nord».

La ligne express Thouaré/Gare sud
Là encore, même facteur «conjoncturel». «A l’époque, le chantier du pont de Bellevue n’était pas terminé et des travaux lourds étaient engagés au Pré-Gauchet», rappelle le nouveau député de Nantes/Orvault/Sautron. Le projet est donc «reporté», et verra probablement le jour sous la forme d’une ligne Chronobus (fréquences garanties de 5 à 10 min en heures de pointe). «L’amélioration de la desserte de Thouaré et Sainte-Luce, c’est une priorité», affirme même François de Rugy.

L’axe Guist’hau – Dervallières L’élu est clair: il n’y a «jamais eu d’études» pour ce projet. «On n’a pas dans l’idée de couper tous les arbres, d’enlever les voitures en stationnement pour les remplacer par des bus», tranche-t-il au passage. «J’en ai déjà parlé avec des habitants, je ne vais pas leur tenir un double discours aujourd’hui.»

La ligne 5 «Sur ce dernier mandat, on a fait le busway sur l’île de Nantes», rappelle l’élu écologiste. «Faire des travaux dans le sens est-ouest, alors qu’il y en avait déjà sur l’axe nord-sud, ça aurait été de l’acharnement!» De plus, la création de cette ligne aurait pu paraître «prématurée». «Il y a deux-trois ans, une grosse offre de transports sur l’île de Nantes aurait été surdimensionnée pour le quartier, où la population n’avait pas encore augmenté», estime François de Rugy.