Nantes: Les éboueurs prêts à continuer le blocage des sites de collecte des déchets

SOCIAL Après six semaines de mouvement, et comme prévu, les éboueurs nantais ont durci le ton ce vendredi...

Julie Urbach avec AFP

— 

Nantes, le 22/10/2010 Un passant devant un tas d'ordures
Nantes, le 22/10/2010 Un passant devant un tas d'ordures — © Fabrice ELSNER

Ils avaient prévu d’amplifier la mobilisation. C’est chose faite depuis ce matin. Les éboueurs de la ville de Nantes en conflit depuis six semaines avec la municipalité sur la réorganisation de leur temps de travail, ont bloqué l’ensemble des sites de collecte des déchets, toute la journée de vendredi.

Les tournées de ramassage des déchets n’ont pas été effectuées, ont précisé les syndicats majoritaires FO et CGT. Et la situation devrait rester la même ces prochains jours. « Nous n’avons toujours pas été reçus par la mairie donc nous continuons le blocus », indique Olivier Monsonnec, syndicaliste CGT.

Plus de 80 % des agents en grève

Pas un camion ne devrait donc pour le moment sortir des trois sites (Janvraie, Étier et Grande-Bretagne), dont « plus de 80 % des agents titulaires sont en grève » vendredi, selon la CGT et FO. Conséquence : aucun des sacs, qui s’entassent dans les rues de Nantes, ne devrait être ramassé avant qu’une discussion ne s’engage avec les élus.

« On souhaite une remise à plat du dossier, on nous impose des dates au mois de mai où tout doit être signé. Il n’y a aucune négociation », continue Olivier Monsonnec. « De la fin du fini-parti [la réorganisation du temps de travail décidé par la ville] va découler la suppression de 10 % de l’effectif et la charge de travail va être reportée sur le restant des agents », déclare Anthony Texier, syndicaliste FO.