Rezé aide les travailleurs pauvres

G. F. - ©2008 20 minutes

— 

Il y aurait 10 700 « travailleurs pauvres » dans la région nantaise, dont 580 à Rezé (+ 10 % en deux ans). Pour eux, la mairie de Rezé a présenté hier son « forfait emploi », un abattement sur le revenu des ménages qui travaillent, mais sont sous le seuil de pauvreté. Elles pourront ainsi désormais prétendre aux « aides facultatives » du centre communal d'action sociale (CCAS), comme des bons d'achat, des aides au transport ou des jetons de laverie.

« Les salariés pauvres sont involontairement défavorisés dans notre système de protection sociale, car on ne tient pas compte des coûts du travail : transports, frais de garde d'enfants, perte des gratuités réservées aux chômeurs...», justifie Gilles Retière, le maire (PS) de Rezé.