Nantes: Des portiques d'embarquement pour accéder aux quais de la gare dès juillet

TRANSPORTS Les accompagnateurs ne seront plus autorisés dans les trains allant vers Paris…

F.B.

— 

Des portiques d'embarquement en gare de Paris-Montparnasse.
Des portiques d'embarquement en gare de Paris-Montparnasse. — P.Kovarik/AFP

Bientôt finis les bisous et au revoir échangés juste sur les marches du wagon TGV. À partir du 2 juillet, il ne sera en effet plus possible d’accompagner un voyageur jusqu’à la montée d’un train au départ de Nantes et à destination de Paris.

Des portes d’embarquement vont en effet être installées sur six quais de la gare de Nantes, au débouché des rampes et escaliers (voies 52, 1, 2, 3, 4 et 5). Objectif : contrôler 100 % des billets, lutter contre la fraude et renforcer la sécurité des voyageurs.

Sur Nantes-Paris uniquement dans un premier temps

Le dispositif, qui prendra effet le 2 juillet tout comme la mise en service de la ligne à grande vitesse (LGV), concernera uniquement les voyages Nantes-Paris dans un premier temps. Si elle est jugée concluante, la mesure pourrait ensuite s’étendre aux TGV province-province et même aux TER.

« Pour habituer les voyageurs, il sera régulièrement procédé à des contrôles de billets sur les quais, par des contrôleurs, d’ici au 2 juillet », explique la SNCF. Vingt allers-retours (40 TGV) quotidiens sont diligentés entre Nantes et Paris. Des contrôles de billets, rendant impossibles l’accès aux accompagnateurs, étaient déjà organisés ponctuellement lors de départs TGV à Nantes.

A Montparnasse depuis lundi

Les premières portes d’embarquement du réseau SNCF ont été mises en place ce lundi à la gare Montparnasse à Paris. Elles devraient être déployées à terme dans 14 grandes gares françaises, notamment à Rennes dès le 2 juillet également.

>> A lire aussi : Nantes: «La nouvelle gare sera sans doute l'une des plus belles de France», estime Guillaume Pépy