Canal de Nantes à Brest: Navigation restreinte en raison du manque d'eau

LOISIRS Afin d’économiser l’eau, les bateaux seront notamment regroupés pour chaque passage d’écluse en Loire-Atlantique…

F.B.

— 

Une écluse du canal de Nantes à Brest.
Une écluse du canal de Nantes à Brest. — F.Perry/AFP

Le canal de Nantes à Brest, pour sa portion située en Loire-Atlantique, sera officiellement ouvert à la navigation à partir du samedi 1er avril. Cette ouverture, plus tardive que les années précédentes, s’effectuera en plus dans des conditions restrictives.

Principal changement : les ouvertures d’écluses seront limitées en regroupant plusieurs bateaux à chaque passage. Les horaires d’éclusages seront également limités à la tranche 9h-12h30 et 14h-19h. La présence d’un éclusier est systématiquement requise, le libre-service est interdit. Le temps d’attente est estimé entre 30 minutes et une heure.

Déficit de pluie

Pourquoi de telles mesures ? Parce que la Loire-Atlantique est touchée par une sécheresse importante en raison d’un déficit de pluie depuis près d’un an. « Ce manque d’eau provoque un remplissage insuffisant des bassins réservoirs qui alimentent le canal, en particulier le lac de Vioreau », justifie le conseil départemental, gestionnaire du canal dans le département.

Or chaque passage à une écluse consomme environ 400 m3 d’eau. Afin d’économiser les stocks d’eau et permettre la navigation tout l’été, des « règles de navigations exceptionnelles » sont donc adoptées. « Il en va de la responsabilité de chacun d’agir pour permettre la navigation tout au long de la saison », insiste Françoise Haméon, vice-présidente du conseil départemental de Loire-Atlantique.

Ouvert en 1842, le canal de Nantes à Brest relie Nort-sur-Erdre (Loire-Atlantique) à Châteaulin (Finistère). Il compte 17 écluses rien qu’en Loire-Atlantique.