Nantes: Une application et un objet connecté pour lutter contre l'asthme

SANTE A l'occasion de la journée mondiale de l'asthme, ce mardi, focus sur Meyko, cet objet numérique créée par des Nantais qui surveille la prise de traitement…

Geoffrey Clémençon

— 

Installé sur la table de chevet, Meyko surveillera la prise de médicaments.
Installé sur la table de chevet, Meyko surveillera la prise de médicaments. — Meyko

Pas besoin de le sortir ou de le toiletter, Meyko, compagnon connecté, est là pour aider l’enfant asthmatique à prendre son traitement. Posté sur la table de chevet, il affiche une mine triste tant que le patient n’a pas inhalé son précieux remède. Ceci une fois fait, il affiche alors une mine réjouie. Nomade, ce dernier dispose d’une batterie rechargeable.

Meyko affiche une mine réjouie une fois le médicament absorbé.
Meyko affiche une mine réjouie une fois le médicament absorbé. - Meyko

 

Entre ces deux étapes, le robot se montre tout excité lorsque le médicament lui est présenté et scanné comme un badge d’entrée d’immeuble : « L’idée est de créer une routine pour l’enfant souffrant d’asthme. Comme pour le fait de se lever et de se coucher, prendre ses cachets ou son spray doit devenir une habitude », précise la directrice technique Alizée Gottardo. Cette idée novatrice était aussi à l’étude à l’hôpital Necker de Paris qui, depuis, donne un coup de main et épaule la création de Meyko.

>> A lire aussi : Huiles essentielles: Attention aux allergies avec les sprays qui en contiennent

Une campagne de financement participatif

Géré à distance grâce à une application mobile par les parents, Meyko sera commercialisé début 2017. Pas remboursé par l’assurance maladie, l’objet connecté devrait coûter un peu moins de 100 euros. Une quinzaine de famille nantaise viennent de débuter des tests du projet. Le service pharmacologie du CHU, des associations de patients et le pneumologue Antoine Magnan participent aussi. Une campagne de financement participatif est prévue dans laquelle Meyko sera disponible en précommande.