Loire-Atlantique: Encore 1.300 postes à pourvoir pour la cueillette du muguet

ECONOMIE Les producteurs de muguet de la région nantaise lancent un appel à recrutements pour fin avril...

F.B.

— 

Un ouvrier contrôle les branches de muguet dans une exploitation horticole, le 22 avril 2016 à la Chapelle-Basse-Mer
Un ouvrier contrôle les branches de muguet dans une exploitation horticole, le 22 avril 2016 à la Chapelle-Basse-Mer — GEORGES GOBET AFP

L’arrivée du printemps est synonyme de pic d’activité pour les producteurs de muguet de la région nantaise. La fleur à clochettes parvient en effet à maturité fin avril et, tradition oblige, doit être impérativement disponible chez les fleuristes le 1er mai.

La cueillette qui va s’ouvrir va, comme chaque année, nécessiter d’importants besoins de recrutement. Il faut dire que le bassin nantais représente à lui seul 85 % de la production nationale de muguet.

Cueillette, tri, conditionnement

Pôle emploi propose ainsi plus de 1.300 postes en emplois saisonniers pour la récolte 2017. Les exploitations se trouvent principalement à Basse-Goulaine, Haute-Goulaine, Saint-Julien-de-Concelles, La Chapelle Basse-mer, Divatte-sur-Loire, Saint-Philbert-de-Grandlieu, Saint-Colomban ou Mauves-sur-Loire.

Les saisonniers auront pour objectif de cueillir, trier et conditionner les brins de muguet. Une fois récoltés, il faudra ensuite les transformer en bouquets.

Toutes les personnes motivées par ces travaux devront être disponibles entre le 19 et le 29 avril, avec la possibilité pour certains de travailler le samedi. Pour candidater, les personnes intéressées sont invitées à consulter les offres sur le site www.pole-emploi.fr.