Grosse saisie de cocaïne et d'héroïne à Nantes et dans le Morbihan

FAITS DIVERS Deux fournisseurs présumés ont été arrêtés dans le cadre du démantèlement d'un vaste trafic de stupéfiants...

F.B.

— 

Une partie de la drogue saisie par les policiers nantais et lorientais.
Une partie de la drogue saisie par les policiers nantais et lorientais. — Police nationale

C’est une grosse prise que viennent de réaliser ensemble les policiers nantais et lorientais. Pas moins de 2,7 kg d’héroïne et 435 gr de cocaïne ont en effet été saisis dans le cadre du démantèlement d’un vaste trafic de stupéfiants établi dans le Morbihan, sur les communes d’Hennebont, Lorient, Lannester et Plouay en particulier.

Tout a commencé par une dénonciation d’un consommateur morbihanais en octobre 2015. Après plusieurs mois d’enquête et de filature, un fournisseur âgé de 35 ans domicilié à Saint-Herblain près de Nantes a finalement été interpellé la semaine dernière. Un peu de drogue, une carabine et plus de 2.000 euros en liquide ont été retrouvés chez lui. Il a reconnu avoir revendu au moins 600 g de cocaïne depuis octobre 2016.

Deux hommes en détention provisoire

Un autre fournisseur, âgé de 30 ans, a également été arrêté à Nantes. Pas moins de 2,7 kg d’héroïne et plus de 400 g de cocaïne ont été saisis dans sa maison à Séné près de Vannes. Il ne reconnaît rien malgré les « éléments accablants contre lui », rapporte la police.

Déférés devant un juge d’instruction, le premier a été écroué à la maison d’arrêt d’Angers, le second a été écroué à Nantes. L’enquête se poursuit.

>> A lire aussi : Rennes: Une mule contrôlée avec 57 capsules de cocaïne dans le ventre