Nantes: Des décisions majeures pour le tramway

TRANSPORTS Nouvelles rames, extension du service de nuit, nouveau terminus, nouvelles dessertes sur l'île de Nantes...

Frédéric Brenon
— 
Les vieilles rames de tram Alstom, ici sur la ligne 2, vont être remplacées
Les vieilles rames de tram Alstom, ici sur la ligne 2, vont être remplacées — S.Salom-Gomis/SIPA

Réunis en conseil métropolitain, les élus de Nantes métropole voteront ce vendredi plusieurs décisions majeures pour l’avenir du réseau de tramway nantais (lignes 1, 2 et 3). A quoi faut-il s’attendre? Le point.

Des nouvelles rames, plus grandes. Les nostalgiques peuvent déjà préparer leurs mouchoirs. Les vieilles rames de tramway Alstom, datant de la mise en service de la ligne 1 en 1985, vont disparaître. Elles seront toutes remplacées à l’horizon 2021 par de nouvelles rames plus grandes. Longues de 48 m (au lieu de 35 m), elles pourront embarquer au moins 50 voyageurs supplémentaires et seront 100 % accessibles. L’achat de 61 nouveaux tramways coûtera 234 millions d’euros à la collectivité. 

Un nouveau terminus à la Chapelle-sur-Erdre. Afin de pouvoir entretenir les nouvelles rames plus longues, un dépôt technique et d'exploitation devra être créé à Babinière, à la Chapelle-sur-Erdre, d'ici 2021. Il s’accompagnera de la création d’un nouveau terminus pour la ligne 1, juste après Ranzay, et d’un pôle d’échanges multimodal.

Extension du service de nuit. Pour répondre à la demande des noctambules, la circulation des trams sera prolongée les vendredis soirs jusqu’à 2 h 30 (au lieu de 0 h 30), comme les samedis, à partir de septembre 2017. Des tramways « jokers », qui circulaient à vide auparavant lors de leur retour au dépôt, deviendront également accessibles. Ils offriront trois allers-retours supplémentaires le soir sur les lignes 2 et 3.

Nouvelles lignes étudiées sur l’île. La réalisation de deux lignes de tramway à l’ouest de l’île de Nantes sera soumise à l’étude. Un arbitrage définitif sur leur déploiement et leur tracé sera ensuite pris en 2019. L’une irait du quai de la Fosse jusqu’au nouveau quartier Pirmil-Les Isles, près d'Atout-sud, à Rezé. L’autre, plus petite, relierait le boulevard des Martyrs nantais de la résistance au futur CHU, en bord de Loire. Leur livraison devrait s'effectuer au plus tard en 2026, date d'ouverture du nouveau CHU.